Piqûres de tiques : Pensez aux répulsifs contre les moustiques

Il est toujours particulièrement désagréable de trouver une tique accrochée sur soi au moment de la douche. Au delà d’une technique qui peut être compliquée pour les retirer et de leur aspect repoussant, celles-ci peuvent également transmettre la maladie de Lyme encore difficile à diagnostiquer. Toutefois, il semblerait que les répulsifs utilisés contre les moustiques puissent également servir à les tenir éloignées.

contre les tiques pensez anti moustique

Tique et la maladie de Lyme

À cette période de l’année, il suffit d’aller se balader en forêt pour risquer d’en ramener une avec soi. La tique en effet se laisse tomber depuis feuille sur le dos d’un chien ou le corps d’un promeneur. Presque impossible à détecter à ce moment-là sa morsure n’est pas non plus douloureuse, c’est pourquoi elle est souvent découverte au retour à la maison.

Mais en plus d’absorber le sang de ses victimes, la tique est le vecteur principal de la maladie de Lyme dont il est encore aujourd’hui difficile d’isoler parfaitement les symptômes. Même si elle n’est pas mortelle, celle-ci peut avoir de graves conséquences sur la santé à long terme de celui qui la contracte. Il vaut mieux donc éviter de l’attraper.

Pour cela il n’existe que peu de solutions. Parmi elles, celle de se vêtir complètement afin que les tiques ne trouvent aucun point d’accroche.

Mais porter un pantalon, des chaussettes et des manches longues lorsqu’il fait 30° peut vite s’avérer très inconfortable. À noter que les enfants pourront en plus s’équiper d’un chapeau.

Le spray anti moustique contre les tiques

S’il ne faut pas pour autant oublier de se vêtir correctement avant de se rendre en forêt, les vêtements pourront vous protéger d’autres insectes et des griffures de la végétation, les sprays anti moustiques pourraient avoir une efficacité certaine pour repousser les tiques.

Comme le précise l’UFC-Que Choisir, les tests réalisés à ce sujet par la revue américaine Consumer Reports sont encore assez peu nombreux. Pourtant, les fabricants commencent à le mentionner sur les flacons de leurs produits.

Bien qu’il soit conseillé de réserver leur utilisation à des périodes ponctuelles comme les vacances, les protections contre les piqûres de moustiques contenant du DEET (au moins 7 %), de l’icaridine (ou KBR 3023 à hauteur de 20 %), de l’IR3535 (ou EBAAP, à hauteur de 20 %) ou du citriodiol (PMBRBO) semblent être les plus efficaces.

Dans la mesure où l’on retrouve les tiques partout où se combinent végétation et humidité jusqu’à 1 500 mètres d’altitude, il serait bon de pouvoir confirmer ce qui n’est encore qu’une supposition.

C’est pourquoi l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) aurait récemment commandé une évaluation complète de cette possible solution.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !