Parents : attention au slime, potentiellement dangereux pour les enfants

Le slime, pâte gélatineuse particulièrement prisée par les enfants, est la véritable coqueluche des cours de récréation. Tous les jeunes en parlent, puis regardent des vidéos et tutoriels pour reproduire le leur à la maison. Devant cette pratique plutôt ludique, les parents sont souvent enthousiastes mais ils ignorent que cette substance n’est pas sans risque. En effet, les autorités sanitaires alertent aujourd’hui le public sur les dangers du slime, parfois fabriqué avec des produits controversés.

Les dangers associés à l’utilisation du slime, potentiellement irritant, allergisant ou toxique

Solvants, conservateurs : des substances irritantes, allergisantes ou dangereuses dans le slime

Pour faire du slime, il n’est généralement pas nécessaire d’être lourdement équipé : il existe des kits déjà préparés en magasin, mais aussi des recettes « maison », avec des produits comme la lessive, que l’on retrouve facilement dans tous les placards.

Grâce à ce phénomène de mode, la société qui produit la colle Cléopâtre a connu une croissance de 45 % en un an… Mais l’Anses, Agence nationale de sécurité nationale, s’allie à la Direction de la répression des fraudes pour alerter les parents.

En effet, la fabrication puis l’usage répété du slime et des produits nécessaires à sa fabrication peuvent générer des risques, notamment pour les jeunes, plus sensibles encore que les adultes. Concrètement, plusieurs ingrédients contiennent des substances chimiques toxiques.

Parmi les éléments pointés du doigt, on trouve la colle à papier liquide, recelant des conservateurs qui peuvent déclencher des réactions allergiques sur la peau. On y décèle aussi des solvants, susceptibles d’irriter les voies respiratoires (gêne au niveau du nez et de la gorge).

En parallèle, certains ajoutent d’autres ingrédients à leur mixture, pour qu’elle soit encore plus élastique… Encore une fois, ils ne sont pas inoffensifs : l’acide borique et ses dérivés sont des composés toxiques, notamment pour la fertilité et le développement embryofoetal.

La Direction de la répression des fraudes, de son côté, a étudié minutieusement les kits préparés vendus dans nos magasins. Selon elle, il faut surtout prendre le temps de lire les instructions et bien les suivre. En effet, certains kits contenaient plus de bore que la quantité maximale autorisée (ils ont été retirés du marché). Dans les prochains mois, d’autres tests seront menés pour écarter un maximum de dangers face à cette substance tant aimée des plus jeunes.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !