Pesticides : Jusqu’à 17 substances chimiques dans les thés de grandes marques

Le thé est aujourd’hui la seconde boisson la plus consommée au monde. Thé vert, thé noir, thé aromatisé, thé bio et même thé de Noël rivalisent de beauté sur leurs emballages et d’arguments pour que nous les choisissions. Pourtant, selon une enquête menée par l’association 60 millions de Consommateurs, une majorité contiendrait des pesticides. Jusqu’à 17 substances chimiques dangereuses ont été relevées dans les produits les plus touchés.

pesticides dans le the

Des pesticides retrouvés partout dans le thé

C’est une bien mauvaise nouvelle pour les amateurs de thé, de plus en plus nombreux en France et dans le monde. Selon 60 millions de Consommateurs qui a décortiqué les composants présents dans 26 sachets de thé différents, les pesticides y sont majoritairement présents. Qu’ils soient verts ou noirs et bio ou non, toutes les marques testées en contiennent.

Lipton, Kusmi Tea, Earl Grey, les thés Auchan et bien d’autres encore, présentent des traces certes inférieures au mesures recommandées pour la santé mais dont le nombre peut grimper jusqu’à atteindre 17 substances chimiques différentes dans un même sachet !

Ces produits, largement utilisés dans les plantations pour faire pousser et protéger les différentes variétés de thé, se retrouvent même dans les marques bio, même si celles-ci sont moins concernées.

Le problème principal étant que les feuilles ne sont pas lavées au moment de la récolte pour ne pas perdre de leur saveur. Elles conservent donc à la fois leur bon goût et leurs propriétés, mais également les pesticides qui se trouvent à leur surface.

Arsenic, mercure et alcaloïde

Ainsi des métaux lourds comme l’arsenic un poison potentiellement mortel pour l’homme, et le mercure également très dangereux à la santé, ont pu être relevés sur les produits vendus dans nos grandes surfaces.

Toutefois le pire produit de tous serait l’alcaloïde, une substance naturelle mais cancérigène qui se développe par la présence de mauvaises herbes récoltées en même temps que le thé.

Ainsi pour continuer à consommer les petits sachets chaque jour, et bien que l’eau en France soit elle aussi de plus en plus contaminée, il est conseillé de changer de marque très régulièrement. Privilégiez également si vous le pouvez les fabrications artisanales et les productions locales en remplaçant par exemple le thé par les tisanes qui vous proposent parfois la vente sur place et peuvent même organiser la visite des exploitations.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !