En France près de 3 millions de personnes consomment une eau polluée

Selon une enquête publiée par le magazine UFC-Que Choisir et basée sur 50 critères et normes présents dans la législation, près de 3 millions de Français souffriraient encore aujourd’hui d’un accès à une eau du robinet de mauvaise qualité. Pesticides, nitrates ou encore plomb ont en effet été retrouvés en quantités assez significatives pour que l’eau d’une partie des communes de France soit qualifiée de polluée.

l eau est polluee pour pres de 3 millions de français

Une eau du robinet potable pour 95% des Français mais pas pour tous

Pour en savoir plus il est nécessaire de se référer à la carte interactive réalisée par l’UFC. Toutefois 2,8 millions de personnes en France consomment encore en 2017 une eau polluée par, pour ne citer que ceux là, les nitrates et les pesticides de l’agriculture mais aussi le plomb de certaines canalisations.

Dans le détail et après avoir passé au crible les eaux en différents points ainsi que les réseaux selon les niveaux de conformité à 50 contaminants présents dans la règlementation, ces pollutions concernent encore de trop nombreuses zones du territoire.

Les pesticides issus de l’agriculture intensive contaminent l’eau de près de 2 millions de consommateurs tandis que les nitrates quant à eux s’y ajoutent à hauteur de 0,8% des réseaux contaminés, soit pour environ 200 000 habitants de plus notamment installés dans le Loiret, la Seine et Marne, l’Yonne, l’Aube, la Marne, le Pas de Calais et la Somme.

Des traces de sélénium, un composant toxique pour la santé présent dans les roches profondes mais dont il est encore difficile d’évaluer l’impact réel, révèlent pour leur part la sur-exploitation des nappes phréatiques.

Ces composés indésirables ont des origines diverses mais résultent pour la plupart de l’activité humaine à l’image du plomb retrouvé à cause vétusté des installations utilisées un peu partout en France, ou des contaminations microbiologiques liées à un défaut de surveillance des réseaux comme c’est le cas par exemple pour certains villages de la Drôme, du Cantal, de Haute-Loire, de Savoie et de Haute-Savoie, des Hautes-Alpes et des Alpes-de-Haute-Provence.

Pourtant, si la qualité de l’eau est globalement très satisfaisante pour plus de 96% des Français c’est en grande partie grâce aux nombreux traitements subits, lesquels sont financés à hauteur de 87% par les consommateurs eux-même.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !