Tiers payant : Les retenues forfaitaires de la Sécurité Sociale compliquent son application

À compter du 1er Décembre prochain le tiers payant sera généralisé à tous les assurés qui n’auront donc plus à verser la part de leurs paiements revenant à la Sécurité Sociale. Une avancée pour les patients qui met toutefois un autre problème en lumière, celui des franchises médicales. L’assurance maladie réfléchirait actuellement à la meilleure façon de continuer à prélever ces montants forfaitaires appliqués à certains remboursements.

forfait 1 euro du tiers payant

Comment prélever le forfait à 1€ avec le tiers payant ?

Dès la fin de l’année 2017 les assurés sociaux n’auront plus à payer la part de leurs frais médicaux qui revient à la Sécurité Sociale, c’est la généralisation du tiers payant.

Cependant ce qui devrait être vécu comme une simplification pour les Français ne le sera peut-être pas pour l’assurance maladie qui se pose en ce moment la question du prélèvement de ses différentes franchises médicales. La « Sécu » retient notamment la somme d’1€ sur chaque consultation médicale, mais également 0,50€ par boite de médicaments vendue ou encore 2€ à chaque fois qu’un patient fait appel à un transport sanitaire.

Ainsi, si les assurés sont dispensés du paiement de la partie des frais de santé qui lui revient, comment faire ?

La principale piste de réflexion s’orienterait vers des prélèvements effectués directement sur les comptes en banque des assurés au coup par coup, en fonction de leurs dépenses.

Toutefois si de telles opérations sont possibles pour la Sécurité Sociale depuis Mars 2015, l’organisme doit au préalable obtenir l’accord de ses assurés, faute de quoi il lui faudra avoir recours à des appels à payer et risquer qu’ils restent non soldés.

Alors que chaque année ces retenues représentent au total 800 millions d’euros, il semble hors de question pour la Sécurité Sociale de s’en passer. Il reste donc quelques mois à l’organisme pour trouver la solution la plus adaptée.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !