Carte : Quelle est la qualité de l’eau que vous buvez ?

S’il arrive régulièrement dans l’année qu’une ou plusieurs communes soient victime d’une interdiction totale ou partielle de consommer l’eau du robinet, il est parfois difficile de connaître en dehors de ces épisodes, la qualité réelle de l’eau que nous consommons au quotidien.

Après s’être basés sur les résultats d’une grande enquêt, l’association de consommateurs UFC-Que Choisir publie une carte interactive de la qualité de l’eau en France.

qualite eau france

Six contaminants et leur présence dans l’eau analysés

Pour réaliser sa carte, Que Choisir s’est appuyé sur les analyses publiées sur le site du Ministère de la Santé et réalisées entre juillet 2011 et janvier 2014 sur les 36 568 communes de France métropolitaine.

Ont été recherché à chaque fois la présence et la quantité de pesticides (atrazine et ses métabolites), nitrates, sélénium et aluminium dans l’eau de même que sa qualité bactériologique (bactéries coliformes, entérocoques, Escherichia coli) et son taux de radioactivité.

Ont ensuite été défini des critères d’appréciation pour chacune des substances listées en fonction de leurs doses maximales autorisées, à savoir :

  • Bonne : moins de 5 % d’analyses non conformes
  • Passable : entre 5 % et 25 % d’analyses non conformes
  • Médiocre : entre 25 % et 50 % d’analyses non conformes
  • Mauvaise : entre 50 % et 75 % d’analyses non conformes
  • Très mauvaise : plus de 75 % d’analyses non conformes

 

  • Bactéries coliformes, Escherichia coli, entérocoques : absence dans 100 ml
  • Aluminium : ≤ 200 µg/l
  • Nitrates : ≤ 50 mg/l
  • Total pesticides : ≤ 0,5 µg/l
  • Atrazine : ≤ 0,1 µg/l
  • Sélénium : ≤ 10 µg/l
  • Radioactivité dose totale indicative : ≤ 0,1 mSv/an

L’association de consommateurs précise qu’habituellement plus de 50 critères sont pris en compte par les autorités sanitaires dans la définition de la qualité de l’eau potable en France.

Toutefois, n’ont été retenu pour la réalisation de la carte interactive de la qualité des eaux de France que les plus pertinent pour le grand public.

test qualite eau

Les pollutions dont l’apparition est due au système de traitement des eaux :

  • Les bactéries représentent la première exigence en matière d’eau potable. Escherichia coli et les entérocoques, dont les premières sont généralement responsables des gastro-entérites et les secondes à l’origine d’infections urinaires, ainsi que les bactéries coliformes dont la présence est considérée comme très représentative de l’hygiène d’un milieu ont ici été particulièrement recherchées
  • La teneur en aluminium est un indicateur supplémentaire dans la mesure où les sels d’aluminium sont souvent utilisés pour rendre claire et transparente une eau d’apparence trouble. Cette substance pourrait avoir un lien avec la maladie d’Alzheimer bien que celui-ci ne soit pas démontré

Les pollutions qui trouvent leur origine dans l’agriculture :

  • Les nitrates principalement présents à cause des engrais et des fumures animales (déjections et litières associées) déposés sur les champs entraînent un risque de développement du syndrome du bébé bleu
  • Les pesticides et spécialement l’atrazine interdit depuis le début des années 2000 sont également recherchés. Tous sont suspectés d’être à l’origine d’infertilité, de troubles nerveux et de cancers
  • Le sélénium est considéré comme une preuve de la surexploitation des nappes phréatiques

Les polluants naturels :

  • La radioactivité présente dans les sols est assez souvent naturelle, c’est pourquoi la mesure choisie est celle de la « dose totale indicative ». Bien qu’étant faible, il est conseillé par mesure de précaution d’en limiter l’ingestion

Comment se protéger au mieux de ces pollutions ?

Si la teneur en nitrate est la valeur la plus étroitement surveillée par les autorités sanitaire, elle doit rester inférieure à 50 mg/l. Si elle est supérieure à ce chiffre mais reste inférieure à 100 mg/l, les femmes enceintes et les nourrissons ne doivent pas consommer l »eau du robinet. Au delà de 100 mg/l l’eau est impropre à la consommation.

En cas de doute, le meilleure façon d’agir reste de laisser couler l’eau un moment avant de la consommer ou, si une odeur s’en dégage de la laisser décanter dans un verre ou dans une carafe ouverte. Bien que l’eau du robinet soit très régulièrement contrôlée en France, nombreux sont les Français qui préfèrent consommer l’eau minérale en bouteille ou utiliser une carafe filtrante bien que son efficacité soit mise en cause.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !