Fertilité : Boire du soda tous les jours pourrait réduire les chances d’avoir un bébé

Chez les enfants la consommation régulière de soda est fortement soupçonnée d’entraîner des risques accrus d’obésité ainsi que d’autres problèmes de santé. Chez les personnes adultes, boire du soda chaque jour pourrait entraîner des problèmes pour concevoir un enfant. Ceux-ci concerneraient aussi bien les femmes que les hommes. La baisse de la fécondabilité observée débuterait d’ailleurs dès un soda par jour, et atteindrait en moyenne le chiffre de 20%.

soda et fertilite

La santé impactée dès un soda par jour

L’étude a été menée par des chercheurs de l’université de médecine de Boston aux États-Unis, et publiée le 13 février dernier par la revue Science Daily.

Tandis que le soda est déjà suspecté d’accélérer le vieillissement des cellules, 33% des hommes et 25% des femmes qui en consomment au moins un tous les jours, verraient leur taux de fécondabilité chuter. Il s’agit de la période moyenne nécessaire à la conception d’un enfant.

Selon les données récoltées auprès de 3 800 femmes et leurs compagnons, celle-ci s’allongerait lorsque la consommation de boissons sucrées est importante. L’impact relevé semble également plus important chez les hommes que chez les femmes. Il faut dire qu’outre-Atlantique chaque Américain consomme en moyenne 125 litres de soda par an. Les Mexicains pour leur part atteignent le chiffre record de 146,5 litres bus chaque année.

En France en 2015 la proportion était de 50,9 litres par personne sur la même période. Un chiffre bien inférieur sans doute en partie du à l’interdiction des fontaines à soda dans l’hexagone depuis 2015.

15% des foyers américains rencontrent des problèmes de fertilité

Mais alors que la majorité des jeunes adultes en age d’avoir des enfants est familière de ce type de boissons, cette découverte apparaît comme majeure.

Une baisse de la fécondabilité d’un quart chez les femmes et de près d’un tiers chez les hommes, pourrait dans les années à venir poser de graves problèmes sanitaires en rendant la conception des bébés plus compliquée et beaucoup plus longue même chez les jeunes gens.

Tandis que 15% des couples américains connaissent des difficultés pour avoir un enfant, un rapport de l’Institut de veille sanitaire établissait en 2012 ce chiffre à 10% en France.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. mike33 17 février 2018 - 0 h 34 min

    merci beaucoup + de bons plan