Attention, de fausses annonces circulent sur le site de Pôle Emploi

La très officielle administration de Pôle Emploi informe actuellement ses utilisateurs que des annonces frauduleuses peuvent être publiées sur son site internet. Alors que le dernier stratagème en date, qui consiste en l’encaissement de chèques volés a déjà fait de nombreuses victimes, l’établissement appelle les candidats à la recherche d’un emploi à la plus grande prudence lorsqu’ils se présentent à un entretien.

attention-fausses-annonces-pole-emploi

Une arnaque sous forme de chèque à encaisser

L’administration met donc elle-même les demandeurs d’emploi en garde contre de fausses annonces « conformes aux critères légaux et non-discriminatives », publiée sur le site de Pôle Emploi. Les employeurs fictifs se faisant passer pour de simples particuliers ou usurpant le numéro d’identification SIRET d’une entreprise réelle proposent au départ de faire passer de simples entretiens aux candidats.

Pourtant une fois sur place, ces derniers se voient proposer d’encaisser un chèque pour leur « futur patron », lequel demandera plus tard sous un prétexte ou un autre le renvoi d’une partie de la somme par virement bancaire ; or la victime en sera incapable puisque le chèque aura au préalable été volé.

Aucun échange d’argent ne doit avoir lieu pour un emploi

Alors que ce type de fraude semble être en augmentation et que Pôle Emploi a déjà pu constater divers types d’usurpations d’identité auparavant, les administrateurs ne cessent de mettre les utilisateurs en garde ; jamais il ne doit vous être demandé ou remis de somme d’argent avant la signature définitive de votre nouveau contrat.

Ainsi, Pôle Emploi pourtant de plus en plus tourné vers le tout internet depuis l’obligation à compter de Mars 2016 pour les récents chômeurs d’effectuer leur inscription en ligne, avoue qu’il est presque impossible contrôler toutes les annonces déposées sur son site et invite les candidats à prendre certaines précautions vis-à-vis des demandes particulièrement attractives ou incongrues comme c’est le cas actuellement.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !