De plus en plus d’arnaques aux chiens et aux chats perdus

Navrant constat de la société (I-CAD) qui gère le Fichier national d’identification des animaux carnivores domestiques : les escroqueries autour de chiens ou de chats perdus se multiplient. Pendant l’été 2019, l’I-CAD a totalisé entre 50 et 100 victimes de ces arnaques. Découvrons ensemble la méthode couramment employée et les recommandations préconisées.

Appel à la vigilance pour les propriétés de chats et de chiens perdus, des arnaques sévissent en France

Multiplication des arnaques aux chats et aux chiens perdus en France

La société I-CAD alerte les propriétaires de chats et de chiens perdus de se méfier : des arnaques sévissent en France. Pire, elles se multiplient.

« La fin de cet été a été marquée par un cas d’escroquerie d’ampleur, avec entre 50 et 100 victimes. Et on remarque que c’est de nouveau le cas cet automne », souligne Chloée de la Simone, responsable communication de la société.

La méthode employée est d’une simplicité enfantine : l’arnaqueur contacte le propriétaire ayant laissé ses coordonnées sur l’annonce ou les réseaux sociaux ; il l’informe avoir retrouvé son animal et veut bien le lui rendre contre une somme d’argent. Blessé, il aurait eu besoin d’une intervention chez un vétérinaire – ce qui explique le dédommagement de ces frais. En jouant ainsi sur l’affectif et le lien, souvent très fort, entre le propriétaire et son chien ou chat, l’arnaqueur obtient gain de cause…

Pour éviter de tomber dans ce piège, il faut rester vigilant et ne pas accepter de verser de l’argent à n’importe qui. Mieux, contactez la société I-CAD et les autorités pour déposer une plainte !

Source : Capital

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !