Les vertus bénéfiques de l’ortie pour la santé et pour le corps

Généralement laissé totalement à l’abandon voir chassée comme une mauvaise herbe, l’ortie est une plante qui pousse couramment dans les jardins, les sous-bois et près des cours d’eau. Pourtant, au lieu de la déraciner à cause de son piquant, il serait bon de la cultiver pour toutes les bonnes choses qu’elle peut nous apporter tant sur le plan de la santé que pour notre organisme.

Plus connue pour son action purifiante, l’ortie possède bien d’autres qualités qu’il est utile de connaître afin de pouvoir en profiter.

ortie

L’ortie, une plante aux nombreuses vertus trop souvent méconnues

Parce que les minuscules poils qui la recouvrent contiennent des substances urticantes pour la peau, l’ortie a très mauvaise réputation dans nos jardins ; nous sommes d’ailleurs nombreux à prendre des gants afin de l’arracher.

Pourtant, Urtica dioica de son vrai nom, peut, sans grand effort rendre de grands services à qui sait reconnaître sa valeur.

1 – Anti-hémorragique

L’ortie est un excellent hémostatique, ce qui veut dire qu’elle possède des vertus anti-hémorragique très utile au quotidien. Utilisée en soupe ou en tisane elle réduira le flux des règles trop abondantes, calmera les saignements de nez et pourra lutter contre l’anémie.

2 – Combat les douleurs articulaires

Les propriétés calmantes et anti-inflammatoire de l’ortie en font une plante à consommer sans modération essentiellement en cataplasme sur les rhumatismes, lumbagos, sciatiques et douleurs articulaires de toutes sortes.

Il suffit pour cela de mélanger de jeunes feuilles fraîches avec de l’argile verte et de les conserver sur la peau jusqu’à complet séchage.

3 – Purifiante face aux problèmes de peau

L’ortie possède la capacité se prendre soin des peaux à problèmes. Si vous souffrez d’acné ou si vous avez la peau grasse, n’hésitez pas encore une fois à consommer des tisanes de feuilles d’ortie ou à l’utiliser une fois refroidie, directement sur votre visage comme une lotion.

ortie contre problemes peau

4 – Élimine les pellicules

Son action dépurative permet aussi de réduire la chute des cheveux et d’éliminer les pellicules. Si des cosmétiques tout prêts existent, difficile de connaitre leur teneur réelle en feuilles, de plus le prix est souvent rédhibitoire.

Pour plus de simplicité, utilisez votre infusion tiède ou froide en eau de dernier rinçage, succès garanti.

5 – Stimule la lactation

Pour toutes celles qui allaitent ou souhaitent allaiter leurs enfants, sachez que la consommation de tisane à base de feuilles d’ortie (à faire bouillir ou à acheter en herboristerie), vous apportera de plus importantes montées de lait.

Attention toutefois à ne pas la consommer fraîche pendant la grossesse et à en limiter l’ingestion même sèche. L’ortie est en effet déconseillée pendant la grossesse, les naturopathes et les médecins recommandent d’attendre la naissance de l’enfant avant de la consommer, sèche uniquement.

6 – Contre la fatigue

L’ortie contient des vitamines A, B et C ainsi que des sels minéraux dont il serait dommage de se priver surtout à l’approche de la saison hivernale. Stimulante, en soupe ou en tisane elle aide à renforcer les défenses immunitaires de celui qui la consomme.

L’utilisation de la feuille d’ortie

En fonction du soin à apporter, il est donc possible d’utiliser l’ortie de différentes façons afin d’en optimiser les bienfaits. Si elle se cuisine facilement, il ne faut pourtant oublier ses gants avant de la ramasser :

  • En tisane faire bouillir deux poignées de feuilles fraîches dans 1 litre d’eau de source
  • En soupe les feuilles devront avoir été cuites pendant 5 longues minutes en remuant avant d’être ajoutées aux autres ingrédients puis mixées
  • En cataplasme il est nécessaire d’utiliser de l’argile verte en tube ou en poudre avec de l’eau afin d’obtenir une pâte consistante

bienfaits ortie pour le corps

Les précautions à prendre

Il est important de ne pas consommer d’ortie pendant la grossesse, surtout au début de celle-ci et essentiellement en ce qui concerne les feuilles fraîches. Le mélange avec des médicaments destinés à prévenir ou soigner l’hypertension, l’utilisation d’anti-inflammatoires, de sédatifs, d’anti-coagulants et de diurétiques doit également être évité.

Enfin la contre-indication est formelle en cas d’œdème par rétention lié à une insuffisance cardiaque ou rénale.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !