Soins dentaires : Des examens gratuits pour les jeunes de 21 à 24 ans

Dès leur plus jeune âge, les parents apprennent à leurs enfants à se brosser régulièrement les dents afin de garder une bouche propre et saine ainsi qu’une dentition en bon état. Afin de prolonger cet apprentissage, la Sécurité Sociale offre des visites gratuites chez le dentiste pour les enfants de neuf, douze, quinze et dix-huit ans. À compter du 1er janvier 2018, ce dispositif de soin sera étendu aux jeunes adultes qui pourront en bénéficier jusqu’à vingt-quatre ans.

dentistes gratuit 21 - 24 ans

Des examens dentaires 100% remboursés pour les enfants et les jeunes adultes

Parce que prendre soin de ses dents est primordial afin que de bonne habitudes et une bonne hygiène s’installent, la Sécurité Sociale a mis au point depuis 2007 le programme « M’T Dents » qui permet aux plus jeunes de bénéficier d’examens gratuits et réguliers chez un chirurgien-dentiste ou un médecin spécialisé en stomatologie.

Prévues pour avoir lieu au 9, 12, 15 et 18 ans de chaque enfant, ces visites seront étendues dès le 1er janvier 2018 aux jeunes adultes de 21 et 24 ans. Intégralement pris en charge, ces rendez-vous ainsi que les soins réalisés, visent à offrir une continuité dans la prévention et le traitement des affections bucco-dentaires même après le début de la vie adulte et ce, alors même que de nombreux Français se plaignent des coûts trop importants des soins dentaires.

Très complètes, ces consultations dentaires comprennent un examen de la bouche et des dents ainsi que le rappel des gestes efficaces et recommandés en matière d’hygiène dentaire, comme la techniques les plus efficaces de brossage de dents.

En cas de besoin, une radiographie et d’autres examens peuvent être prescrits comme indiqués dans l’arrêté du 19 avril 2017.

Cet élargissement de la prise en charge d’une partie des soins des dents des jeunes adultes vient en complément du plafonnement du prix des prothèses dentaires et de la régulation tarifaire des actes les plus onéreux pratiqués par les chirurgiens-dentistes également prévus pour entrer en vigueur à compter du 1er janvier 2018.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !