Caries et détartrages bientôt plus chers à soigner chez le dentiste ?

Et si aller se faire soigner une simple carie coûtait bientôt beaucoup plus cher, jusqu’au double de ce qui est actuellement facturé par les dentistes ? S’il ne s’agit pour le moment que d’une éventualité, les négociations entre l’Assurance Maladie et les chirurgiens dentistes s’ouvrent aujourd’hui avec pour sujet principal la revalorisation du tarifs des actes de soins les plus courants qui représentent une large majorité des actes pratiqués quotidiennement en cabinet.

les soins dentaires bientot plus chers

Vers une revalorisation prochaine des soins dentaires courants ?

Vous trouvez déjà que la facture est salée au moment de signer le chèque à la fin de votre consultation dentaire ou du rendez-vous pour la carie du petit ? Il se pourrait bien que vous ayez rapidement à vous en plaindre encore plus.

Alors que les négociations autour de futurs tarifs des soins dentaires sont entamées depuis hier entre l’Assurance Maladie et les chirurgiens-dentistes, ces derniers sont d’ores et déjà tombés d’accord avec le Ministère des Affaires Sociales qui encadre les discussions, sur le principe d’une revalorisation des tarifs de base en échange d’un plafonnement des soins les plus chers et spécialement des tarifs des prothèses.

Alors que Marisol Touraine se dit favorable à une limitation de leurs tarifs et à la revalorisation des soins conservateurs, il semble que le chemin de l’augmentation pour les patients soit déjà bien engagé.

En quoi consiste les soins dentaires de base ?

Mais alors que la Cour des Comptes dénonce dans son rapport du 20 Septembre les mauvais remboursements et le désengagement de la Sécurité Sociale en matière de soins dentaires, les difficultés pourraient encore s’aggraver dans un secteur déjà fortement marqué par l’inégalité d’accès aux soins.

Les professionnels du secteur réclament en effet une hausse pouvant aller jusqu’à 100% du prix des soins conservateurs qui, s’ils ne représentent actuellement que 25% des honoraires totalisent par contre 52% des actes.

Ce qui risque de poser problème aux patients, outre l’exceptionnelle augmentation demandée, c’est que celle-ci toucherait tous les actes de soins dentaires réguliers comme le détartrage annuel ou le soin des caries. Autrement dit les soins exceptionnels comme les prothèses pourraient se voir plafonnés mais les soins quotidiens subiraient une réelle flambée tarifaire.

Or, il est également mis en lumière la difficulté toujours plus grande pour les Français d’accéder à ce type de soins ; un sur cinq aurait même renoncé à aller chez le dentiste faute de moyens. En effet, la seule part de la Sécurité Sociale est passée de 36% à 33% entre 2006 et 2014 tandis que sur la même année, les complémentaires santé complétaient le remboursement à hauteur de 39%.

La Cour des Comptes préconise la mise en place d’un suivi annuel obligatoire associé aux soins conservateurs et pris en charge à 100% par la Sécurité Sociale, tandis que les complémentaires rembourseraient les soins de prothèses et leurs tarifs plafonnés. Qu’en pensez-vous ?

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !