Société : le congé maternité unique instauré avant l’été

Depuis sa prise de fonction, Marlène Schiappa, la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, avait rappelé à plusieurs reprises l’importance que toutes les femmes puissent profiter des mêmes conditions pour le congé consécutif à la naissance d’un enfant. Or, le projet n’a pas mis longtemps à se concrétiser puisque le congé maternité unique pourrait être mis en place avant l’été … si toutefois Emmanuel Macron bénéficie d’une majorité après les élections législatives.

Enfin le même congé maternité pour toutes les mamans !

Alors que beaucoup d’observateurs pensaient que les premières mesures prises par le gouvernement d’Edouard Philippe porteraient sur les impôts locaux, les charges sociales et l’impôt sur la fortune, force est de constater qu’ils se sont trompés.

En effet, le 1er juin 2017, dans le cadre de l’émission « Les Maternelles » où elle était invitée, la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a annoncé la mise en place du congé maternité unique d’ici l’été.

Jusqu’à aujourd’hui, la durée du congé maternité était liée au nombre d’enfants attendus, au nombre d’enfants à charge du couple et à la convention collective de l’entreprise lorsque la future maman est salariée. Le plus souvent, les femmes salariées profitaient ainsi de conditions bien plus avantageuses que celles travaillant en indépendant ou en libéral.

Le congé maternité unique viendra donc harmoniser sa durée et permettra aux femmes « autoentrepreneuses, pigistes, intermittentes du spectacle ou en professions libérales » de bénéficier d’une meilleure rémunération pendant ce dernier.

L’harmonisation sera réalisée sur la base du régime le plus avantageux, l’objectif de cette mesure étant de permettre aux femmes de mieux concilier vie familiale et vie professionnelle.

D’ores et déjà, le secrétariat d’Etat travaille sur un portail numérique où toutes les futures mamans pourront déclarer leur congé maternité unique mais aussi prendre connaissance de leurs indemnités, ces dernières n’étant plus conditionnées par le statut.

C’est donc une première promesse du candidat Macron qui devrait se concrétiser avant l’été. Pour autant, le nouveau Président de la République devra compter sur une majorité à l’Assemblée Nationale pour que cette mesure soit approuvée dans le bon timing.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !