Pic de pollution : Que faire pour s’en protéger ?

Alors que depuis plusieurs jours la région parisienne et maintenant la vallée du Rhône connaissent un épisode de pollution long et intense, existe t-il des gestes et des conduites à privilégier ou bien au contraire doit-on s’abstenir de certaines activités ? En cas de pic de pollution quelle est la meilleure conduite à tenir pour votre santé, celle des personnes les plus fragiles mais aussi des enfants ?

Comment se protéger au mieux du pic de pollution

Pollution aux particules fines, quels conseils appliquer ?

Alors que la circulation alternée et la gratuité des transports ont été mises en place dans la ville de Paris et sa proche banlieue il y a plusieurs jours déjà, le pic de pollution que connait actuellement la France s’est étendu à plusieurs grandes villes du Nord et de l’Est, mais également à l’ensemble de la vallée du Rhône.

La taille même de ces particules extrêmement fines et rejetées notamment par les véhicules diesel mais également par les industries et différents moyens de chauffage, les rend particulièrement difficile à filtrer. Pourtant, il existe tout de même quelques précautions à prendre lors de ces épisodes intenses de pollution ou l’air peut vite devenir irrespirable.

1. Évitez au maximum les efforts physiques

Si en temps normal faire du sport vous aère et vous garde en bonne forme, le mieux est en ce moment de n’en pratiquer aucun qu’il s’agisse de courir à l’extérieur et même en salle. En effet, faire des efforts implique de respirer plus fort et plus vite et donc d’inhaler plus de particules.

De même pour vous déplacer, privilégiez les transports en commun et oubliez votre vélo au garage pour quelques jours. Enfin il est recommandé de repousser toutes les compétitions et événements sportifs.

2. Surveillez les personnes les plus exposées

Il s’agit là des personnes malades, allergiques, asthmatiques ou souffrants d’insuffisance respiratoire. De même les bébés et les enfants dont les poumons ne sont pas encore pleinement constitués, ainsi que les personnes âgées ne doivent pas hésiter à se présenter en consultation chez le médecin en cas de difficultés respiratoires.

Ainsi, si vous pouvez continuer à aérer votre logement pour renouveler l’air et évacuer les polluants intérieurs, il est vivement conseillé de le faire au moment où le moins de voitures circulent, essentiellement si vous vivez en ville et/ou près d’un axe assez fréquenté.

3. Quels effets sur la santé ?

Les effets immédiats constatés sur la santé sont essentiellement respiratoires avec des toux, des maux de gorge, des picotements au niveau des yeux ou encore des congestions nasales, dans certains cas la pollution pourra déclencher des crises d’asthme ou une accélération du rythme cardiaque.

Quoi qu’il en soit, au moindre doute, une consultation chez le médecin ou aux urgences est recommandée.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !