Pepsi n’utilisera plus d’aspartame aux États-Unis

L’équivalent de notre Canderel devrait faire son apparition dans les bouteilles de Pepsi américaines d’ici peu de temps. En effet, l’entreprise agro-alimentaire vient d’annoncer qu’elle arrêtait d’utiliser l’aspartame dans ses sodas allégés.

pepsi

Chute des ventes de Pepsi allégé

 

La marque Pepsi n’est pas la seule à constater une significative diminution de ses ventes de boissons allégées, ou « diet » comme disent les américains, le géant Coca Cola subit lui aussi un fort recul au niveau de la commercialisation de son Coca Light. Les deux marques de soda enregistrent pour l’année 2014 une perte de 7% des ventes sur ce secteur. Ceci serait du en partie à un additif alimentaire présent dans les boissons light, l’aspartame.

C’est pourquoi, sous la pression des consommateurs américains qui représentent à eux seuls le plus gros marché de Pepsi, la marque a décidé de changer en partie la composition de la version light de sa boisson en remplaçant l’aspartame par la sucralose équivalente à notre Canderel.

L’aspartame remis en question

Car tout semble être effectivement une question de sucre. Seules les boissons dites allégées en sucre et en calories sont concernées par ce ralentissement commercial. À l’origine de cette méfiance ? Plusieurs études mettant en cause l’aspartame et la possibilité que celui-ci soit cancérigène.

Si Coca comme Pepsi démentent formellement cette infirmation, le second vient tout de même de céder face à une partie de ses clients qui, ne sachant que croire, ont choisi la solution de consommer beaucoup moins de soda. Un responsable de la marque au logo bleu-blanc-rouge a même déclaré : « Les consommateurs de boissons sans sucre aux États-Unis nous ont fait savoir qu’ils voulaient du Pepsi Light sans aspartame et nous allons leur en proposer », le message semble parfaitement clair.

 

Les temps sont durs pour l’industrie du soda qui fait face non seulement à la défiance des consommateurs, mais également à une mauvaises presse au travers de liens de plus en plus évidents entre la consommation de soda et le surpoids chez les enfants comme chez les adultes.

À votre avis, est-ce possible que cette mesure s’applique en France ?

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !