Lait contaminé à la salmonelle : 720 lots supplémentaires retirés des rayons

Depuis quelques semaines déjà les cas de bébés nourris au lait infantile et contaminés par la bactérie salmonelle, se multiplient dans l’hexagone. Après avoir d’abord demandé le retrait de 12, puis de plus de 600 lots potentiellement concernés, le fabricant Lactalis ordonne ce jeudi 21 décembre le rappel de 720 lots supplémentaires « en application du principe de précaution ».

nouveau rappel lait poudre lactalis

Au total près de 1 400 lots de lait pour bébé concernés

La nouvelle est tombée par le biais d’un communiqué publié ce matin : « En application du principe de précaution, le Groupe Lactalis a décidé, en accord avec les autorités, de procéder à un nouveau rappel incluant l’ensemble des produits infantiles et nutritionnels fabriqués ou conditionnés dans l’usine de Craon depuis le 15/02/17. »

Il ne s’agit donc plus de retirer des lots de lait en poudre pour bébé en fonction de leur marque et/ou de leur date de fabrication, mais bien de rappeler l’ensemble de la production de l’usine de Craon (située entre Rennes et Angers), et ce quasiment depuis le début de l’année.

Des précisions sur l’origine de la contamination

En effet, depuis les premier jours du mois de décembre Lactalis se bat contre une contamination à la salmonelle de ses laits pour bébé de marques Picot, Milumel, Pepti, Carrefour et Taranis. Si une cuve de préparation a d’abord été soupçonnée d’être le principal foyer de propagation, le groupe est aujourd’hui en mesure d’apporter plus de précisions aux familles.

« À partir des résultats des analyses renforcées, nous savons désormais qu’une contamination dispersée s’est installée dans notre usine de Craon suite à des travaux réalisés courant 1er semestre 2017.  »

Mais si Lactalis sait désormais d’où et comment s’est propagée la bactérie, l’entreprise n’est pas au bout des problèmes. Une plainte pour tromperie a été déposée à son encontre par l’UFC-Que Choisir, s’ajoutant à celle d’un père de famille dont le jeune enfant avait consommé une boite de lait incriminée.

Pour rappel, les symptômes liés à la salmonelle surviennent dans les trois jours après l’ingestion d’un produit contaminé. Ils prennent la forme de vomissements, d’une diarrhée parfois sanglante et d’un état fébrile avec parfois de la fièvre.

Bien que tous les bébés soient aujourd’hui en bonne santé, il reste systématiquement recommandé de consulter un médecin.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !