Lait contaminé pour bébé : Retrait massif et produits de substitution recommandés

La semaine dernière seuls quelques lots de lait infantile effectivement contaminés par la bactérie salmonelle devaient être retirés du marché. Après que d’autres bébés soient tombés malades, ce sont aujourd’hui plus de 600 références qui sont interdites à la commercialisation et à l’exportation par les autorités sanitaires. Pour les parents de nourrissons concernés un numéro vert a été mis en place et des produits de remplacement indiqués.

retrait laits infantiles

Plus de 600 références de laits infantiles concernées

Difficile d’imaginer pire scénario. Alors que l’on pensait le problème résolu et les bébés hors de danger, plusieurs autres nourrissons ont été contaminés par la bactérie salmonelle après avoir consommé un lait en poudre de mauvaise qualité.

Ainsi ce ne sont plus 12, mais 620 lots qu’il ne faut pas utiliser.

Distribués en France mais aussi à l’étranger sous les marques Milumel, Picot, Carrefour, Amilk Bifido, Babecare, Babycare, Damira, Ostricare, Enfastar, Frezylac, Gloria, Gromore, Karihome, Malyatko, Mamy, Mon petit inovital, Ofmon, Premium Care, Procare, Puleva, Quaker Probabt, Sanu, Sanutri, SOG, Stolle et Superior Growing Up, tous sont rappelés par le ministère de l’Économie et des Finances.

Les autorités demandent également aux parents de ne plus utiliser les pots dont la date de fabrication est postérieure au 15 février.

Des produits de remplacement pour tous les bébés

Afin de tranquilliser le plus possible les familles, la Société Française de Pédiatrie (SFP) a émis des recommandations précises à travers un communiqué de presse publié par la Direction générale de la santé et la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.

Ainsi les laits « classiques » peuvent être remplacés par n’importe quelle autre marque autorisée. Concernant les laits « relais », « bio », « spécifiques », « sans lactose », pour bébés prématurés ou « anti-régurgitation », tous les détails sont donnés dans le communiqué.

Également pour les parents qui ne pourraient trouver aucune alternative dans l’immédiat, il est possible à titre exceptionnel d’utiliser les laits concernés. La SFP conseille de préparer le biberon, de faire bouillir le lait pendant 2 minutes dans une casserole puis de le laisser refroidir avant de nourrir bébé.

Toutefois un lait de remplacement devra être choisi dans les meilleurs délais.

Un numéro vert à disposition des familles

Pour les jeunes parents qui auraient des questions ou ne seraient pas sûrs de la marche à suivre, deux numéro verts ont été lancés :

  • 0800 636 636 7 jours sur 7 de 9h à 20h pour se renseigner auprès de la Direction générale de la Santé
  • 0800 120 120 de 9h à 20h chaque jour pour joindre l’entreprise Lactalis

Enfin, si votre enfant présente des symptômes similaires à ceux d’une infection alimentaire ou d’une gastro-entérite (diarrhées, fièvre …) contactez au plus vite votre pédiatre ou votre médecin traitant.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !