Asthme : Comment une simple écharpe peut sauver des vies

Pour les personnes asthmatiques rien n’est plus dangereux que la crise parfois violente qui peut se produire à n’importe quel moment et pour de multiples raisons. Cet hiver toutefois, l’association britannique Asthma UK lance une campagne de prévention qui leur est adressée. Si l’air froid peut lui aussi provoquer une crise, le simple fait de se couvrir la bouche et le nez avec une écharpe, suffit à réchauffer l’air avant de le respirer.

echarpe eviter crise asthme

Une écharpe pour ne pas respirer l’air froid

C’est un réflexe que nous avons presque tous dès que les premiers froids de l’hiver se font sentir, celui de ressortir les bonnets, gants et autres écharpes. Mais si pour la plupart des gens il s’agit essentiellement de se protéger des toux hivernales, les personnes atteintes d’asthme ont encore plus intérêt à les utiliser, surtout en ce qui concerne l’écharpe.

Une association britannique nommée Asthma UK vient d’ailleurs de lancer une campagne sur les réseaux sociaux à ce propos. Elle encourage ses abonnés à partager leurs « scarfies », mot issu de la contraction entre « scarf » qui signifie écharpe, et selfie.

Tout comme la pollution, la fumée de cigarette, les différents allergènes ou l’effort physique peuvent provoquer une crise d’asthme, l’air trop froid agit lui aussi comme un irritant sur les bronches des malades.

Ainsi se couvrir le nez et la bouche avec un foulard ou une écharpe, permet de réchauffer l’air avant de l’inhaler.

Un geste simple mais indispensable

En 2004 la même association avait déjà réalisé une enquête sur le sujet. Celle-ci montrait que sur 1 542 personnes atteintes d’asthme et interrogées, 1 154 souffraient tout particulièrement du froid lequel déclenchait chez elles, des crises plus régulières.

L’association rappelle également que pour certains malades, le simple fait de sortir lorsque les températures sont basses peut représenter un risque pour la santé. Si l’on ajoute à ça les microbes bien plus nombreux, et les virus également plus présents, la possibilité de voir les symptômes de l’asthme s’aggraver et évoluer vers des complications est elle aussi croissante, à la mauvaise saison.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !