Jouets en plastique recyclés ou d’occasion : Attention à la santé des enfants

Ils sont présents dans toutes les chambres d’enfant ou presque pour leurs aspects pratique, léger et bon marché. Les jouets en plastique offrent aussi une longévité à toute épreuve et peuvent ainsi se transmettre facilement d’un enfant à l’autre. C’est la raison pour laquelle il est courant de les retrouver en seconde main sur les vide-greniers. Pourtant, selon une équipe de scientifiques anglais, les jouets en plastique recyclés ou d’occasion pourraient pour certains être nocifs à la santé des enfants.

attention jouets plastique

Les jouets jaunes, rouges et noirs potentiellement plus dangereux

Si les normes en vigueur concernant l’utilisation de produits chimiques dans la fabrication des jouets pour enfant sont strictes, elles ne sont pas rétroactives. Il s’agit en substance de la conclusion d’une étude menée par un groupe de chercheurs de l’Université de Plymouth en Grande-Bretagne.

Selon elle, les jouets en plastique d’occasion ou fabriqués à partir de plastique recyclé ne peuvent pas tous répondre aux exigences sanitaires actuelles. En clair, ils ne sont pas aussi sûrs pour les enfants que les jouets neufs qui eux, répondent à l’ensemble des critères imposés.

200 jouets analysés

Avant d’en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont analysé 200 jouets différents tous faits de plastique. Trouvés chez des particuliers, dans des magasins d’occasion ou même au sein de crèches, tous étaient susceptibles d’être portés à la bouche par les plus jeunes.

Dans le cas des jouets d’occasion, chacun peut être acheté à bas coût aux puces, dans les magasins spécialisés, sur internet et même donné par les amis ou la famille. Financièrement et écologiquement, ils sont intéressants. Ils permettent aux parents de faire des économies et évitent la sur-consommation.

Les jouets en plastique recyclé sont eux aussi bénéfiques pour la planète puisque leur matière première est issue d’anciens objets réutilisés.

Cadmium, plomb et sélénium dans le plastique

Mais après analyse, des traces d’antimoine, de baryum, de brome, de cadmium, de chrome, de plomb mais aussi de sélénium ont été relevées à leur surface. Ces éléments, même à faibles doses sont nocifs pour la santé des petits, spécialement sur le long terme.

Utilisées pour obtenir de belles couleurs vives sur les jouets, ces substances toxiques aujourd’hui interdites, sont particulièrement présentes dans les pièces jaunes, rouges et noires.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !