Santé : Les verres décorés contiendraient du plomb et du cadmium très toxiques

Les verres décorés que l’ont trouve dans la majorité des cuisines sont bien souvent à l’effigie de super-héros ou de personnages Disney. La plupart du temps il s’agit d’ailleurs de pots de moutarde nettoyés et recyclés en petits verres pour les enfants. De faible contenance et faciles à tenir, ils sont parfaitement adaptés pour les plus jeunes. Pourtant selon une étude récente, la peinture dont ils sont recouverts contiendrait des substances nocives pour la santé, comme le cadmium et le plomb.

verres dangereux sante

Des peintures qui se dégradent avec l’usure

Ils sont bien souvent ravissants et les enfants en raffolent. Pourtant utiliser un simple verre pourrait s’avérer plus dangereux qu’il n’y paraît.

Alors qu’en France la majorité des échantillons d’eau potable présentent des traces significatives de plastique, utiliser certains verres décorés ne ferait qu’aggraver les risques potentiels pour la santé.

Selon l’étude publiée par un groupe de chercheurs de l’Université de Plymouth en Angleterre, les peintures utilisées pourraient contenir des substances nocives pour la santé telles que le cadmium et le plomb. Pour en savoir plus, les scientifiques ont effectué près de 200 tests différents sur 72 objets peints différents tels que gobelets, verres ou bocaux.

Les résultats sont effrayants alors même que nous gardons ou achetons souvent ces verres, spécialement pour les enfants.

Sept fois sur dix, le plomb et le cadmium ont été détectés dans les pigments utilisés. Parfois même leur concentration atteignait des taux 1 000 fois supérieurs à ceux autorisés. Ainsi, bien qu’il existe de nombreuses alternatives comme des encres organiques sans composé métallique, celles-ci sont encore trop peu utilisées. Peut-être pour des raisons de coût de production ?

Un danger pour la santé

Malheureusement, ce type de peinture présente un risque avéré pour la santé humaine. Au fil des lavages, elle se dégrade et à tendance à se détacher ce qui rend ses particules facilement ingérables. Une exposition prolongée aux métaux lourds et toxiques comme le plomb et le cadmium, peut entraîner dommages des pulmonaires, osseux, cérébraux, hépatiques et rénaux.

À l’automne 2016 c’est dans des petits pots alimentaires pour bébé que l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses), relevait des traces d’arsenic et encore une fois, de plomb.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !