Hygiène et soin au quotidien : Halte aux idées reçues

Il existe une multitude de petites règles du quotidien qui stipulent qu’il est par exemple conseillé de se brosser les dents au moins deux fois par jours, d’aérer sa chambre une fois par semaine, de ne pas dormir avec son chien ou encore que le froid prévient de l’apparition des bactéries. Mais, ces certitudes sont-elles vraiment fondées et basées sur un effet bénéfique pour la santé ?

idees reçues hygiene

Ces idées reçues qui ont la vie dure en matière d’hygiène

Elles font partie de ces petites phrases qui peuvent mettre mal à l’aise en quelques secondes simplement parce qu’elles représentent l’avis général. Aussi pensez-vous que les étrangers aient raison de nous voir comme les touristes parmi les plus sales ? Croyez-vous vraiment que votre chien, soigné par vos soins, fasse courir un grand danger à vos draps de lit ?

1. Deux brossages de dents minimum chaque jour

Il s’agit là en effet d’une recommandation officielle de l’Union Française pour la Santé Bucco-dentaire. Chaque jour, deux brossages de dents au dentifrice fluoré d’au minimum deux minutes chacun et l’utilisation de fil dentaire tous les soirs, complétés au besoin d’un bain de bouche, sont préconisés.

Si le manque d’hygiène buccal peur rapidement conduire à des problèmes tels que la mauvaise haleine ou les caries, des liens existent également avec le développement de maladies plus graves et notamment les risques d’accidents vasculaires cérébraux, ostéoporose, polyarthrite rhumatoïde, ulcères gastriques, diabètes de type II ou encore de endocardite infectieuse.

2. La mauvaise réputation de l’hygiène française

En interrogeant les touristes qui viennent en France ou en posant la question lors de vos déplacements, vous aurez peut-être la surprise de découvrir que les Français ont la réputation de ne pas être très « à cheval » sur l’hygiène. Ce qui est plus ou moins vrai selon les sujets.

Les chiffres, toujours étonnants parlent d’eux-même. Avec 56 secondes par brossage de dents et seulement 1,5 brosse à dents par an, là ou il faudrait au minimum 2 minutes et 4 brosses, le compte n’y est pas. De même seuls 62% des Français se laveraient les mains après un passage aux toilettes.

Concernant la douche par contre, 81% des sondés en prendraient une tous les jours ou un jour sur deux, ce qui va parfaitement dans le sens des recommandations d’une hygiène régulière mais sans excès pour ne pas abîmer la peau.

3. Dormir avec son animal de compagnie n’est pas sain

Concernant cette question les avis restent partagés. Les conclusions des études oscillent entre le bénéfice de dormir avec son chien ou son chat pour le renforcement des défenses immunitaires, et la mise en avant des nombreuses infections et maladies transmissibles de animaux à leurs maîtres comme la dermatite prurigineuse, le staphylocoque, la méningite, l’otite, la sinusite…

Ainsi si tel est votre cas, aucune raison de repousser Médor ou Félix. Prenez simplement quelques précautions comme une hygiène irréprochable pour votre compagnon, sa vermifugation régulière, l’usage d’une couverture supplémentaire et l’interdiction de s’installer sur votre oreiller.

4. Le froid tue les bactéries

C’est vrai, mais seulement à partir d’une certaine température. Ce n’est donc pas le cas dans votre frigo qui peut se révéler être un véritable nid à microbes aux noms aussi évocateurs que salmonelles ou staphylocoque doré.

Pour les éviter, il est important de faire attention à la température qui ne doit pas excéder 5°, de se laver les mains lorsque l’on fait la cuisine et procéder à un nettoyage de l’appareil complet au moins deux fois par mois avec de l’eau et du vinaigre blanc.

De plus, il existe un certain nombre de précautions à prendre pour bien conserver les aliments au frigidaire qui pourront aussi vous aider à le tenir propre.

5. Aérer la chambre une fois par semaine suffit

La recommandation de Santé Publique France dans son » Guide sur la pollution intérieure » est ici de 10 minutes au moins d’aération chaque jour et pour chaque pièce, même l’hiver.

On croit souvent limiter l’entrée de la pollution extérieure dans la maison en laissant les fenêtres fermées et pourtant, l’air que nous respirons à la maison est encore plus pollué. L’intérieur d’un logement peut en effet concentrer toutes sortes d’allergènes comme les acariens, les solvants, les matériaux de constructions ou encore le tabac.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. jade 10 juillet 2017 - 6 h 39 min

    Merci infiniment pour les conseils. Demain j’achète une réserve de vinaigre blanc et brosses à dents 😉