Cosmétiques : Des substances toxiques enfin interdites

Déjà en 2016 puis également depuis le début de l’année 2017, l’UFC-Que Choisir avait présenté des conclusions inquiétantes concernant la présence de substances toxiques et allergènes dans les cosmétiques du quotidien vendus pour la plupart en grandes surfaces ou en parapharmacie. La commission européenne vient enfin de statuer concernant l’interdiction de certains d’entre eux.

ingredients interdits cosmetiques

Plusieurs substances indésirables interdites dans les cosmétiques

Allergènes, allergisants, perturbateurs du système endocrinien, les substances indésirables sont nombreuses à se cacher parmi nos produits du quotidien. On les retrouve spécialement dans les cosmétiques qui avant tout, doivent sentir bon, présenter une texture agréable et posséder d’autres vertus encore.

Alors que l’UFC-Que Choisir avait relevé leur présence dans 90% des 400 produits testés en laboratoire au début de l’année 2017 et qu’elle estimait à plus de 1 000 le nombre de cosmétiques réellement concernés par les substances toxiques dans une nouvelle enquête publiée cet été dernier, il semble que les pouvoirs publics aient enfin fait le choix de l’action. La commission européenne vient de statuer :

  • Teneur maximum en MIT (méthylisothiazolinone) très allergisant, abaissée à 0,0015% (malgré une interdiction en France depuis 2016)
  • Oxyde de zinc (risque à l’inhalation) interdit dans les cosmétiques en spray d’ici à mai 2018
  • Interdiction du formaldéhyde, classé cancérogène pour l’homme

Dans l’ordre, ces substances se retrouvent notamment dans les coiffants pour les cheveux, crèmes pour le visage et produits « hypoallergéniques » pour le MIT, essentiellement dans les solaires pour l’oxyde de zinc et enfin dans les articles pour les ongles en ce qui concerne le formaldéhyde.

Si vous ou un membre de votre famille êtes utilisateur de ce type d’articles, pensez à en vérifier la composition la prochaine fois que vous ferez vos courses. Bien que des interdictions et des restrictions aient été prononcées, il s’écoulera encore un certain temps avant que les références ne soient retirées des rayons ou remplacées.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !