Gare aux alertes attentats bidons par SMS et aux arnaques

Les escrocs ne reculent devant rien. Si, avec le 33700 on peut dire stop à certaines arnaques, d’autres parviennent à se frayer un chemin en surfant sur le climat angoissant des attentats, un terrain idéal pour orchestrer leurs arnaques via les SMS. Mais ne vous y trompez pas !

Arnaques aux numéros surtaxés sur SMS via des menaces d'attentats

Depuis quelques jours, un SMS circule avec ce texte : « ALERT INFO : Une vague d’attentat touche actuellement le territoire Français. Pour confirmer que vous etes en securite, envoyez par SMS ATTENTAT  au 8 10 32 (sms gratuit) ou appelez le 3600 (appel gratuit) »

Ne suivez surtout pas les directives de ce message car les numéros indiqués sont en réalité, surtaxés !

Du côté du ministère de l’Intérieur, qui a dénoncé l’arnaque sur son compte Facebook et Twitter, on précise que « ce type de SMS ne peut émaner d’une autorité publique », tout en invitant ses destinataires à ne pas y donner suite. Parallèlement, il affirme qu’une enquête est d’ores et déjà lancée pour déterminer l’identité de ses arnaqueurs.

Une arnaque qui ne peut pas tomber plus mal puisque le ministère a lancé au début du mois de juin (le 8) une application officielle baptisée « SAIP » (Système d’alerte et d’information des populations ». Disponible sur l’Apple Store et Google Play, elle informe ses utilisateurs en cas d’attaque et donne des conseils comportementaux à suivre.  Et vous n’y noterez aucune faute d’orthographe !

Cette histoire n’est pas sans rappeler cette arnaque associée au service Bloctel du gouvernement.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !