Travailler avant 10h serait mauvais pour la santé ?

Alors que la majorité des Français débutent leur journée de travail à 8h ou 9h du matin, Paul Kelley, docteur de l’Université d’Oxford, assure que travailler avant 10h serait mauvais pour la santé. Pas sûr toutefois que son avis soit écouté.

Travailler avant 10h

Santé : le manque de sommeil est à bannir !

 

Il y a quelques heures, un scientifique de l’Université d’Oxford, le docteur Paul Kelley, a lancé un véritable pavé dans la mare en déclarant dans le Telegraph que « le travail avant 10h relève de la torture ». En effet, il contribuerait à la mauvaise humeur et à l’altération de la santé mentale des employeurs.

Aussi, il insiste sur l’importance pour les sociétés occidentales de faire évoluer leur rythme de vie en prenant mieux en compte l’horloge biologique qui doit, selon lui, être respectée. Par conséquent, un écolier ne devrait jamais débuter avant 8h30, un adolescent 10h et un étudiant 11h quitte à finir sa journée plus tard.

Les expériences déjà menées en ce sens ont prouvé la véracité des faits avancés par Paul Kelley puisqu’au collège Monskeaton, le décalage du début des cours de 8h30 à 10h s’est accompagné d’une amélioration des notes des élèves.

Plusieurs centaines d’écoles anglaises expérimentent d’ailleurs actuellement ce changement afin de voir s’il est possible de généraliser la théorie ou bien si le collège Monskeaton était une exception.

Le scientifique, convaincu de ce qu’il avance, insiste également sur le fait que le sommeil est primordial. Voilà d’ailleurs pourquoi il est capital de disposer d’une bonne literie.

Bien évidemment, la qualité de votre sommeil passe également par sa durée. Ainsi, dormir plusieurs jours de suite durant moins de 6 heures entraînerait une augmentation du risque de cancer ou d’AVC mais aussi une perte de masse cérébrale.

Autant dire qu’il faut veiller à son sommeil et que les employeurs seraient bien inspirés de décaler quelque peu l’heure de prise de fonction de nombreux Français. Encore faut-il que ces derniers acceptent d’entendre le discours de ce scientifique anglais.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !