Santé : La sécurité sociale étudiante pourrait disparaître en 2018

Si l’on en croit les débats des parlementaires et les amendements votés en ce moment dans le cadre du prochain budget pour la Sécurité Sociale, le régime spécial des étudiants pourrait comme celui des indépendants, disparaître pour être rattaché au régime général. Ainsi dès la rentrée scolaire 2018, les étudiants des écoles supérieures, techniques et des universités devraient s’adresser directement à la « Sécu » et non plus à une branche dédiée.

securite sociale etudiant

Le régime social des étudiants accolé au régime général ?

Le budget 2018 pour la Sécurité Sociale contient déjà de nombreuses mesures relatives par exemple au prix du tabac, à la hausse du forfait hospitalier ou encore à la mise en place d’une nouvelle « taxe soda ».  Toutefois, la gestion de la santé des étudiants pourrait bien s’inviter dans les débats.

Le gouvernement souhaite en effet la disparition de la Sécurité Sociale étudiante afin d’en rattacher les activités au régime général et non plus aux organismes de mutuelles étudiantes comme c’est le cas aujourd’hui.

De la même façon que pour la suppression du RSI, il serait ici question de faire converger toutes les demandes, les prises en charges et les remboursements des étudiants, vers les bureaux de la Sécurité Sociale générale, laquelle gère principalement à l’heure actuelle, les demandes de santé des salariés.

On peut cependant se demander si les étudiants relativement peu aguerris aux différentes démarches administratives, trouveront là une écoute suffisante à leur problème et les réponses aux questions qu’ils se posent.

Mais alors que le gouvernement a fait le choix d’avancer à grands pas sur tous les sujets de réforme pour la plupart applicables dès janvier 2018, les mutuelles étudiantes réclament le droit de bénéficier d’une transition sur deux ans. Le délai étant jugé trop court pour une application en septembre prochain.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !