Reste à charge zéro : Définir un panier de soins optiques, dentaires et auditifs d’ici à 2022

Le « reste à charge zéro » consiste en un bouquet de soins dentaires, optiques et auditifs 100% remboursés par la Sécurité Sociale ou les mutuelles et ce, pour l’ensemble des Français. La ministre de la Santé quant à elle parle d’un « panier de soins » de base lesquels restent à définir, et se fixe un objectif pour 2022. Ainsi cette prise en charge totale des soins les plus onéreux ne verrait pas le jour avant la fin du quinquennat.

panier de soins optiques dentaires

Un panier de soins de base et un objectif, en 2022

Selon Agnès Buzyn le « zéro reste à charge » maintes fois évoqué par Emmanuel Macron durant la campagne, ne devrait pas voir le jour avant l’horizon 2022. C’est en tout cas l’objectif que la ministre a déclaré s’être fixé.

D’ici là, le chantier reste colossal. Il s’agit dans un premier temps de définir un « panier de soins de base » optiques, dentaires et auditifs qui seront pour tous, remboursés à 100% par la Sécurité Sociale ou les mutuelles.

Si comme l’a précisé récemment la ministre de la Santé dans une petite phrase qui a rapidement créé la polémique, « On n’est pas là pour offrir des montures Chanel à tout le monde ou des verres antireflet qui filtrent la lumière bleue », il s’agit tout de même de définir quels équipements jugés nécessaires seront inclus dans ce panier, et sous quelles conditions.

Pas d’enveloppe budgétaire définie

La ministre avoue ne pas avoir encore budgété sa réforme, bien que les experts du secteur estime le coût de la disparition du reste à charge pour les soins optiques dentaires et auditifs à 4,4 milliards d’euros par an pour l’État.

Pourtant, les négociations avec les syndicats de dentistes ont déjà commencé bien que le plafonnement des prix des prothèses aient été repoussé à 2019. Toutefois, concernant le secteur optique et les audioprothèses, les délais pourraient être plus longs, d’où en partie, l’objectif du ministère porté à 2022.

Dans le même temps, Emmanuel Macron avait évoqué son souhait de voir les organismes de mutuelle se conformer à trois contrats types pour plus de lisibilité et là encore, un meilleur accès aux soins et aux remboursements pour les Français.

En attendant, des comparateurs gratuits en ligne sont disponibles pour aider à vous faire une idée de l’offre la plus adaptée à votre profil.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !