Médecin généraliste : La Sécu pourrait proposer une augmentation de la consultation à 25 €

Dans le cadre des négociations autour de la future convention médicale entre les principaux syndicats de médecins, MG France, Unof-CSMF et l’Assurance Maladie, cette dernière pourrait proposer aujourd’hui et selon un calendrier encore inconnu, le passage de la consultation chez un généraliste à 25 € au lieu de 23 € actuellement.

augmentation consultation medecins

Une hypothèse dont le montant serait compris entre 569 et 737 millions d’euros par an

Ce mercredi et selon les documents qu’a pu se procurer l’AFP, la Sécurité Sociale devrait proposer aux représentants des médecins d’augmenter le tarif de la consultation chez un généraliste de 2 €, la faisant ainsi passer de 23 € aujourd’hui, à 25 €, soit le même tarif que celui des autres spécialistes. Une demande déjà maintes fois avancée par les syndicats de la profession.

Selon les termes de l’Assurance Maladie, cette mesure permettrait aux généralistes des secteurs 1 et 2 (conventionnés et à honoraires libres mais encadrés) adhérant au contrat d’accès aux soins de profiter d’une consultation rémunérée sur la même base que les autres spécialistes. Cependant, une autre demande des médecins voudrait que les consultations d’enfants, de personnes âgés, de malades atteints de pathologies lourdes mais aussi de patients aux faibles revenus leur ouvrent le droit à un paiement forfaitaire majoré en fonction de leur complexité.

Difficile d’imaginer cependant que les deux mesures voient le jour simultanément, c’est pourquoi l’Assurance Maladie semble trouver plus souhaitable de privilégier la moins onéreuse des deux, à savoir la majoration de deux euros.

En effet, ces changements auraient un coût, chiffré selon l’organisme entre 569 et 737 millions d’euros chaque année et en fonction de l’option choisie.

Sans pour autant préciser un quelconque calendrier en ce qui concerne l’éventuelle revalorisation qui reste toutefois l’option la plus plausible, la Sécurité Sociale nuance ses propos : « Les scénarios sur la valorisation de la consultation de base ne constituent pas à ce stade une proposition ferme. Il s’agit donc d’hypothèses avancées sous réserve d’un équilibre global. »

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !