Impôt sur le revenu : Revalorisation du barème pour 2018

Le projet de loi de finances pour 2018 qui vient d’être présenté en Conseil des ministres, révèle le nouveau barème de l’impôt sur le revenu. Bien que définitivement validé au moment du vote de la loi à la fin de cette année, celui-ci indique déjà les nouveaux plafonds dont il faudra tenir compte. Selon l’évolution de l’indice des prix hors tabac, les tranches d’imposition devraient évoluer de 1% de même que les plafonds du quotient familial.

nouveau bareme imposition

Nouveaux barèmes pour l’imposition 2018

Les barèmes de l’impôt sur le revenu fixent les seuils d’imposition auxquels sont soumis les ménages. Pour 2018 ceux-ci ont été réévalués selon l’évolution de l’indice des prix hors tabac pour 2017 par rapport à 2016, soit une hausse de 1% :

  • Jusqu’à 9 807 € : 0% d’imposition
  • de 9 808 à 27 086 € : 14%
  • de 27 087 à 72 617 € : 30%
  • de 72 618 à 153 783 € : 41%
  • à partir 153 784 € : 45%

Une fois ces chiffres connus, il devient possible pour chaque ménage de savoir à quelle tranche d’imposition il appartient et s’il en a changé. Il peut également anticiper son imposition 2018 sur le revenu de 2017.

De la même façon les plafonds du quotient familial évoluent eux aussi à hauteur de 1%. Ainsi la déduction maximale par demi-part passe à 1 527€ pour les revenus 2017, au lieu de 1 512€ actuellement.

Prélèvement à la source repoussé

Alors qu’il aurait dû constituer un des grands chantiers de l’année 2018, l’entrée en vigueur du prélèvement à la source a finalement été repoussé à 2019 au bénéficie d’une phase de test. Ainsi seules une poignées d’entreprises volontaires devraient être concernées pour 2018, avant une possible généralisation eu 1er janvier suivant.

Enfin, si vous pensez avoir fait une erreur dans votre déclaration d’impôt 2017 sur les revenus 2016, sachez que le service de télécorrection reste actif jusqu’au 19 décembre dans le cas où vous ayez opté pour la déclaration en ligne. Concernant la déclaration papier, pensez à vous rapprocher au plus vite de votre centre des impôts pour en savoir plus.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !