Grossesse : À quel moment faut-il l’annoncer à son employeur ?

La partie administrative de la grossesse représente bien souvent une inconnue pour les nouveaux futurs parents. La première grossesse s’apparente parfois à une succession de rebondissements en tous genres, tant en matière de sensations, qu’en matière médicale ou comme nous le disions administrative. Pour autant, si certains de ces événements peuvent être laissés « pour plus tard » et relégués au second plan, il en existe d’autres dont il faut absolument se soucier et ce immédiatement après l’annonce de l’arrivée du futur bébé. C’est le cas de l’annonce de votre grossesse à votre employeur.

Grossesse

Quand et comment annoncer votre grossesse à votre employeur

La première chose à savoir est que rien ne vous oblige à annoncer officiellement votre nouvelle grossesse à votre employeur. La loi ne prévoit en effet aucun texte obligeant la future maman à effectuer une quelconque démarche envers son employeur afin de le tenir informé. Toutefois en pratique les choses sont un peu différentes et se font surtout dans un soucis de confort pour la société, la future maman et la suite de sa carrière.

  • 1/ Les délais

Peu après avoir appris sa grossesse, chaque future mère à l’obligation de la déclarer à la fois à la Sécurité Sociale mais aussi à la CAF (Caisse d’Allocation Familiale) dont elle dépend. Ces démarches, visant à la prise en charge des dépenses du suivi de grossesse puis de l’accouchement, mais également des éventuelles prestations auxquelles la future maman pourrait avoir droit (comme la prime à la naissance), sont à accomplir avant la 14ème semaine de grossesse. Il convient d’informer l’employeur autour de la même date.

Ainsi celui ci dispose du temps nécessaire au fait de prévoir à la fois le remplacement du congé maternité, mais aussi d’autres possibles absences durant la grossesse. Du côté de la femme enceinte, les relations cordiales avec l’employeur sont préservées, mais surtout celle ci est protégée en cas d’intention de licenciement. En effet, il est interdit de licencier une femme enceinte ayant déclaré sa grossesse.

  • 2/ La forme

Si vous entretenez de bons rapports avec votre supérieur, vous pouvez tout à fait l’informer de votre grossesse au cours d’une discussion. Pour autant, il est bon de toujours conserver une trace écrite de ce genre de document. Le plus simple est alors d’envoyer un courrier avec accusé de réception qui clarifiera les choses.

Une seule obligation légale vous est imposée ; celle de prévenir des dates de votre congé maternité par la présentation d’une attestation médicale délivrée par votre gynécologue ou votre sage femme.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !