Se faire vacciner en pharmacie : plus pratique et moins cher ?

Afin de faciliter l’accès aux vaccins, Marisol Touraine envisage un projet de loi prévoyant la possibilité de se faire vacciner en pharmacie. Si cette proposition est retenue et validée par l’Assemblée Nationale, la vaccination en pharmacie pourra alors être effectuée dès 2015.

vaccination en pharmacie

La vaccination bientôt effectuée en pharmacie ?

Vaccin en pharmacie dès 2015 : Le médecin traitant doit donner son aval

 

Ministre des Affaires Sociales, de la Santé et du droit des Femmes, Marisol Touraine entend favoriser la diffusion de la vaccination chez les français. Actuellement, pour se faire vacciner, il existe deux endroits : le cabinet de son médecin traitant et l’hôpital.

Si la loi prévoit que le médecin traitant doit toujours être consulté avant un vaccin, elle donnera l’opportunité aux personnes de se faire vacciner en pharmacie sur présentation de la prescription. L’idée principale est d’accroître le nombre de vaccination, du moins, de l’ouvrir au plus grand nombre.

A l’heure actuelle, un patient doit débourser 23€ (prix de la consultation chez le médecin traitant) pour obtenir un vaccin.

Le tarif prévu devrait avoisiner les 10€, ce qui ne serait pas négligeable pour un grand nombre de français qui, rappelons-le, ne se soignent pas ou pas suffisamment pour des raisons financières. L’accès aux soins dentaires étant le paroxysme de ce constat.

 

Simplifier l’accès à la vaccination pour tous

 

En donnant la possibilité aux pharmaciens de procéder à la vaccination, cette loi pourrait favoriser, et surtout simplifier, l’accès aux vaccins.

C’est en tout cas l’objectif que s’est donné la ministre en élaborant ce projet de loi, dont l’origine, ou du moins l’inspiration, provient du Portugal, qui a mis en place ce système il y a déjà six ans.

Toujours en l’état d’ébauche, ce projet ne précise pas encore quels seront les vaccins concernés par cette nouvelle législation si elle est mise en application. Le vaccin contre la grippe devrait cependant en faire partie. Précisons pour conclure, que si cette loi est appliquée, les pharmacies devront être équipées d’un espace stérilisé et confidentiel pour avoir le droit de proposer ce type de prestations.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !