Couches pour bébé : Trouve t-on des substances toxiques dans leur composition ?

Mais qu’y a t-il vraiment dans les couches que nous faisons porter à nos enfants ? Bien rares sont les parents à ne pas utiliser de couches industrielles pour leur bébé, mais bien rares sont ceux aussi à en connaître la composition. Une récente étude fait d’ailleurs état de la présence de substances chimiques telles que le glyphosate ou les dioxines, dans le rembourrage ou sur le voile en contact avec la peau des jeunes enfants.

substances nocives couches

Des substances toxiques dans toutes les couches pour bébé ?

Faire porter des couches polluées aux nourrissons serait donc une fatalité ? À en croire les résultats de cette enquête menée il y a quelques mois par 60 millions de Consommateurs, la réponse serait oui. Tandis que les fabricants de couches industrielles pour bébé ne sont pas tenus d’en indiquer la composition sur l’emballage, leur analyse approfondie fait froid dans le dos.

Glyphosate et dioxine, un pesticide et un perturbateur hormonal, ont en effet été retrouvés par trace notamment sur le voile dit protecteur qui entre directement en contact avec les fesses des jeunes enfants. Voile indiqué comme doux et que l’on pensait en coton, mais qui se révèle finalement être plutôt en plastique. Or la peau à cet endroit est particulièrement fragile, de même que l’organisme des plus jeunes est très sensible.

Sur douze marques vendues en grande surfacs et étudiées, toutes seraient concernées par ce problème de pollution, même celles étiquetées comme étant plus écologiques. Mais qu’en est-il depuis la publication des résultats de ce test ?

Si Pampers a récemment fait le choix d’ajouter une case « composition » à ses emballages, la liste qui y figure n’est que partielle. On peut toutefois y trouver des substances comme les polyacrylates, polyéthylènes et polypropylènes, qui sont tous les dérivés du pétrole, mais contribuent aux qualités d’absorption des couches.

Plusieurs responsables en vue

Malheureusement si les industriels semblent en grande partie responsables, ils ne sont pas les seuls. Pesticides et autres perturbateurs se retrouvent de plus en plus souvent dans l’environnement et notamment dans l’eau mais aussi dans le coton utilisé pour remplir les couches. L’agriculture intensive serait donc elle aussi en partie mise en cause.

Si des alternatives plus saines et made in France comme la marque « Joone » existent, elles restent encore en moyenne 15% plus chères que les produits proposés en supermarché. Alors que des quasi émeutes ont été récemment déclenchées par une importante promotion sur les couches, il reste difficile d’imaginer que chacun puisse y accéder.

Les autorités sanitaires devraient cependant publier en juin prochain des recommandations qui viendront encadrer un marché représentant tout de même 2,5 milliards de couches achetées chaque année en France.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. Nico 1 février 2018 - 10 h 04 min

    Le magazine « Que choisir » a publié un test sur les couches. Les pires couches sont les Pampers !!! il y a des substances qui peuvent donner le cancer des testicules !! (ou va le monde…) Bref je vous invite à retrouver ce test sur le net. C’est pour la santé de vos bébés…