Attention à la nouvelle arnaque à la carte bancaire prépayée

Alors qu’au cours des derniers mois, de nombreuses personnes âgées ont été victimes d’escrocs à la carte prépayée, ces derniers sont passés à une seconde étape dans leurs arnaques. Après s’être faits passer pour des policiers, ils prennent désormais le rôle de banquier pour cibler les commerçants.

Les arnaques à la carte bancaire changent de victimes

Des escrocs se font passer pour des banquiers afin d’arnaquer des commerçants

 

Alors que des escrocs tentent de dérober les coordonnées bancaires des internautes via une opération phishing prenant la forme d’un faux mail du service des impôts, voilà que d’autres donnent un second élan aux fraudes à la carte prépayée.

Selon La Charente Libre, les escrocs à la carte bancaire sont parvenus à décliner leur mode opératoire pour cibler de nouvelles victimes. En effet, après avoir joué les policiers pour tromper les seniors, ils ont décidé d’incarner des banquiers pour viser les commerçants.

Le mode opératoire reste toutefois proche puisqu’il s’agit toujours d’appeler des personnes afin de leur indiquer que leur carte bancaire a été piratée. Ensuite, les arnaqueurs proposent l’achat de coupons de cartes prépayées qui sont censés permettre de retrouver les hackers.

Bien évidemment, il n’en est rien et il s’agit simplement là d’une méthode permettant de soustraire de l’argent à leurs victimes.

Preuve que tout est bien calculé, les escrocs appellent désormais les gérants de bureaux de tabacs et de salons de coiffure aux heures où la clientèle est la plus nombreuse. Ils espèrent ainsi profiter de l’activité dans le point de vente pour convaincre plus rapidement les commerçants de payer.

Cela semble d’ailleurs fonctionner puisque de nombreux professionnels sont tombés dans le piège et ont payé de quelques centaines d’euros à 4000€ pour certains. S’ils se doivent de porter plainte rapidement, il est bon de savoir que l’argent dérobé est rarement récupéré étant donné que la banque – la vraie – n’est pas responsable d’une transaction réalisée par le détenteur du compte lui-même.

Méfiance donc si vous êtes sollicité par un banquier…

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !