Après l’e-cigarette, voici l’e-joint

Après la cigarette électronique, c’est le joint électronique qui débarque en France. Ce sont des français qui se lancent sur ce marché afin de proposer une vapoteuse thérapeutique à base de cannabis. Selon les concepteurs, il n’y a pas d’inquiétude à avoir car la plante a été vidée de son principe actif euphorisant.

sortie ejoint

Le E-joint arrive en France

 

Baptisée KanaVape cette nouvelle vapoteuse à usage thérapeutique est désormais en vente sur internet au prix de 49€. Ce E-joint sera principalement destiné aux personnes souffrant de maladies dont les effets pourront les soulager. En effet la molécule canabidiole dite CBD va agir sur l’organisme comme un anti-douleur.

Toutefois cette vapoteuse fait débat puisque si la loi n’interdit pas son emploi, la ministre de la Santé Marisol Touraine veut en faire interdire la commercialisation car selon elle, ce produit est une incitation à la consommation du cannabis.

Les concepteurs eux voit leur vapoteuse comme « un produit qui permet de réduire les risques liés à une consommation dangereuse et addictive de cannabis ».

Le marché est quand à lui intéressant puisque en France, 1.2 millions de personnes consomment régulièrement du cannabis et 3.9 millions de personnes en fument occasionnellement dans l’année. Afin d’appuyer leur point de vue, les deux français affirme que une fois la bonne particule extraite de la plante, un procédé permet ensuite d’obtenir de l’huile de chanvre dont la production industrielle est légale dans notre pays.

Les effets de ce E-joint seront essentiellement relaxant et donneront une sensation de bien-être mais sans ivresse. Antonin Cohen et Sébastien Beguerie savent que leur E-joint va attirer les controverses notamment à cause de la commercialisation sur internet qui permettra à tous de se l’approprier.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. cherel 16 décembre 2014 - 18 h 54 min

    bonsoir super moi qui souffre de pas mal de problèmes de santé çà ne peut être que du bien