Réforme de la taxe d’habitation : Un simulateur gratuit pour calculer la baisse

À compter de 2018, une partie des contribuables français devrait bénéficier du premier tiers d’exonération de la taxe d’habitation, en vue de sa suppression totale à l’horizon 2020. Ainsi le gouvernement vient de mettre en place un simulateur gratuit permettant aux Français d’estimer la baisse dont ils vont bénéficier, et de faire évoluer leurs prélèvements en conséquence le cas échéant.

estimation taxe habitation

Estimez votre gain et modifiez votre mensualité dès aujourd’hui

Dès l’année prochaine 80% des foyers français soumis au paiement de la taxe d’habitation, verront son montant diminuer. Afin qu’ils puissent d’ores et déjà estimer leur gain financier, le gouvernement vient de mettre en place un simulateur gratuit.

Pour l’utiliser il suffit de renseigner son revenu fiscal de référence à retrouver sur sa dernière feuille d’imposition, le nombre de part qui composent le foyer et éventuellement le montant payé au titre de la taxe d’habitation en 2017.

Mais au-delà de seulement informer les contribuables, l’outil va également leur permettre de modifier le montant de leur mensualité. Ainsi ceux qui le souhaitent verront la diminution d’un tiers de la taxe d’habitation promise par Emmanuel Macron, s’appliquer dès le début de l’année 2018. À noter que toute modification effectuée après le 15 décembre ne sera prise en compte qu’à partir du prélèvement du mois de février 2018.

Annoncée durant la campagne présidentielle puis confirmée récemment par le gouvernement, la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des Français doit se concrétiser dans un premier temps par une baisse de 30% de l’impôt en 2018.

Si la mesure est en majeure partie plébiscitée par les quelques 17 millions de citoyens qui devraient en bénéficier, les communes quant à elles redoutent une baisse drastique de leurs financements. Elles sont en effet majoritaires à puiser dans la collecte de cet impôt une grande partie de leurs ressources destinées à l’entretien et au bon fonctionnement des infrastructures locales.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !