Taxe d’habitation : 30% de baisse à compter de 2018

La suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages français était une promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron. Alors que la mesure vient d’être confirmée par le premier ministre Édouard Philippe, elle prendra dans un premier temps la forme d’une réduction d’un tiers du montant payé par les contribuables concernés, soit 30% de réduction de la taxe d’habitation dès 2018.

taxe habitation

Baisse d’un tiers du montant de la taxe d’habitation en 2018

Il s’agissait d’une promesse de campagne populaire aujourd’hui bientôt effective. La suppression de la taxe d’habitation en trois temps prendra bien effet à compter de 2018 pour aboutir en 2020. Celle-ci devrait concerner 80% des ménages et débuter par une remise de 30% en 2018 pour pour quelques 17 millions de foyers.

Selon l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) qui publiait une étude sur le sujet en juin dernier, la réforme conduirait à un allègement de charges de 325€ en moyenne pour les foyers concernés avec toutefois des écarts non négligeables selon les revenus.

Bien qu’une large majorité de Français devrait en bénéficier, des différences pourraient exister selon les régions tandis que les classes moyennes devraient être les grandes gagnantes de la réforme. Toujours selon l’OFCE, les foyers aux revenus compris entre 16 490 et 26 700€ par personne ou 42 670 et 66 530€ pour un couple et deux enfants devraient bénéficier de 410 à 520€ de remise par an.

Mais la mesure ne fera sans doute pas que des heureux puisqu’elle devrait coûter beaucoup d’argent à l’État ainsi qu’aux collectivités. Pour ces dernières le manque à gagner devrait atteindre 10 milliards d’euros même si le gouvernement a annoncé une compensation « au centime près ».

Un possible effet sur la taxe foncière ?

Pourtant les maires ne sont pas les seuls à se poser des questions. Les propriétaires craignent de leur côté une hausse compensatoire de la taxe foncière alors que dans le même temps, une révision de la valeur locative encore jamais entamée pourrait être envisagée.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !