Lunettes et lentilles, du nouveau à partir d’aujourd’hui

Vous portez des lunettes et les délais de plusieurs mois voire parfois presque un an nécessaires à l’obtention d’un rendez-vous chez l’ophtalmologiste vous exaspèrent ? En vertu du décret d’application de la loi de  modernisation du système de santé du 26 janvier dernier, plusieurs dispositions entrent aujourd’hui en vigueur dans le but de désengorger les salles d’attente du spécialiste et donc, par la même occasion, de vous simplifier la vie.

evolution du marche des lunettes

Trois mesures pour réduire les délais d’attente chez l’ophtalmologiste

La dernière fois que vous avez pris rendez-vous avec votre ophtalmologue il vous à fallu patienter plus de six mois pour le voir et enfin obtenir le renouvellement d’ordonnance qui vous permettait de changer de lunettes ? Vous avez besoin de vous réapprovisionner en lentilles mais le fait de devoir vous rendre chez le spécialiste vous freine et vous pousse à rechausser les lunettes ?

Toutes ces situations devraient bientôt disparaître ou du moins se faire plus rares grâce à la mise en place de trois mesures visant notamment à faciliter le renouvellement des dispositifs oculaires.

Concernant les lentilles votre opticien pourra désormais renouveler et adapter une prescription faite il y a moins de trois ans par votre ophtalmologiste sous réserve que celui-ci n’y soit pas opposé. À noter que le délai est ramené à 1 an pour les moins de 16 ans.

Dans certains cas d’urgence notamment en cas de lunettes brisées ou perdues, votre marchand de lunettes est désormais autorisé à vous fournir une paire de remplacement sans obligation d’ordonnance. C’est le cas pour les verres correcteurs d’amétropie c’est à dire pour les patients atteints de myopie, d’astigmatisme ou d’hypermétropie « lorsque l’urgence est constatée et en l’absence de solution médicale adaptée ».

À compter d’aujourd’hui, les 16 – 42 ans peuvent faire le choix d’un nouvel équipement correcteur adapté à leur vue sans repasser par l’oculiste dès lors qu’ils sont munis d’une ordonnance de moins de 5 ans, contre 3 ans jusqu’à présent.

 

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !