Impôts sur le revenu 2018 : Une année fiscale blanche mais pas sans paiement

Comme de nombreux Français l’avaient espéré, les revenus de l’année 2018 ne seront pas imposés. Le passage au prélèvement à la source en 2019 vient en effet bousculer le calendrier fiscal. Pourtant, les contribuables devront tout de même s’acquitter de leur dû cette année là. En effet, si les impôts de 2017 sont à payer en 2018, en 2019 il s’agira de régler directement les impôts de 2019.

annee blanche pour l impotPas d’imposition sur le revenu 2018, mais un impôt à payer en 2019

En adoptant le budget du gouvernement pour 2018, le Parlement a de fait adopté le projet de loi en rapport avec le prélèvement à la source. Celui-ci entrera donc bien en vigueur au 1er janvier 2019 entraînant automatiquement la mise en place d’une année fiscale blanche en 2018.

En clair, les revenus que vous percevez en 2018 ne seront pas imposés. Pour autant, l’année 2019 verra bien le paiement du traditionnel impôt sur le revenu.

Très simplement les contribuables imposables devront régler en 2018 leur impôt sur les revenus perçus en 2017. En 2019, avec l’entrée en application du prélèvement à la source, ils paieront non pas leur impôts sur les revenus de 2018, mais directement sur ceux de 2019.

2018 année blanche, mais pas pour tous les revenus

Pour une majorité de citoyens comme ceux qui ne sont pas imposables ou ceux dont les revenus sont fixes, rien ne va vraiment changer. Ils feront leur déclaration de revenu 2018 au printemps 2019 et bénéficieront pour ces derniers du crédit d’impôt de modernisation du recouvrement (CIMR). Ainsi leur dû sera ramené à 0 sauf changement de situation familiale.

Les Français dont la situation change entre 2018 et 2019, ou ceux dont les revenus sont fluctuants devront prêter plus d’attention à leur déclaration.

En prenant sa retraite en 2018 un salarié sera imposé chaque mois en 2019 directement au titre de sa nouvelle pension. De même un étudiant qui se mettra à travailler en janvier 2019 se retrouvera immédiatement imposable au titre de son nouveau salaire.

Enfin les chefs d’entreprises par exemple devront pour leur part démêler les revenus éligibles au CIMR, de ceux qui seront imposables en 2019.

C’est pourquoi le ministère de l’Économie s’est doté de différents outils capables de vérifier que des revenus injustifiés ne seront pas indûment ajoutés à ceux exonérés, de 2018. De cette façon toute « gratifications surérogatoires », à savoir « tout ce qui va au-delà de ce qui est nécessaire », pourra être taxée.

Calendrier de l’impôt sur le revenu 2018/2019

Afin d’y voir plus clair le calendrier des prochaines évolutions liées à l’entrée en vigueur du prélèvement à la source pour l’impôt sur le revenu au 1er janvier 2019 est le suivant :

  • Mai / Juin 2018 : Déclaration d’impôt à remplir sur les revenus perçus en 2017
  • Août / Septembre 2018 : Réception des avis d’imposition avec indication du taux applicable en 2019 pour le prélèvement à la source (selon leurs revenus les couples peuvent opter pour un taux individualisé)
  • 1er Janvier 2019 : Impôt prélevé directement sur le salaire ou la pension de façon mensuelle ou trimestrielle
  • Mai / Juin 2019 : Déclaration des revenus perçus en 2018
  • Août / Septembre 2019 : Solde à payer sur l’impôt 2018 après application du crédit d’impôt de modernisation du recouvrement (CIMR)
Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !