Crédit d’impôt : Fenêtres, portes et volets plus pris en compte dès mars 2018

À compter du 28 mars 2018 la pose de portes, fenêtres et volets ne sera plus prise en compte pour le calcul du crédit d’impôt transition énergétique (CITE). De plus si vous comptiez en bénéficier prochainement, notez que depuis mercredi et pour les six prochains mois, l’avantage accordé passe de 30 à 15% seulement en dehors des dossiers déjà accordés et des travaux déjà engagés pour lequel il est maintenu.

credit impot fini fenetres portes volets

Taux réduit puis suppression du CITE

Beaucoup trop coûteux par rapport aux gains énergétiques observés, le remplacement des portes, fenêtres et volets anciens par des modèles plus performants, ne sera bientôt plus pris en compte dans le cadre du CITE, le crédit d’impôt à la transition énergétique.

Depuis le mercredi 27 septembre 2017 ce type de travaux ne bénéficie déjà plus que de 15% d’abattement contre 30% jusqu’alors. À compter du 28 mars 2018 il sera totalement et définitivement exclu du dispositif.

Ainsi si les dossiers déjà accordés pourront conserver le bénéfice d’origine, c’en est bientôt fini de cet avantage pourtant apprécié et appréciable lorsque l’on sait à quel point des fenêtres et portes neuves peuvent améliorer l’isolation d’un logement et contribuer à garder la chaleur en plein hiver.

Toute une filière dans l’inquiétude

Bien entendu les particuliers qui comptaient profiter du CITE pour effectuer des travaux avant l’hiver en seront quitte pour un gain moins intéressant qui bientôt, aura disparu. Mais les artisans comme les revendeurs craignent de leur côté un effet boule de neige où la disparition de l’avantage entraînerait une baisse des commandes, laquelle pourrait menacer de nombreux emplois.

De même les entrepreneurs du bâtiment redoutent un effet similaire sur le secteur portant porteur de la rénovation.

Les uns comme les autres et à n’en pas douter une partie des Français concernés, auraient sans doute opté pour une disparition progressive du crédit d’impôt, probablement étalée sur plusieurs années.

Prochainement recentré autour des équipements de chauffage éco-performants plus durables et économiques ainsi que des chaudières gaz à condensation, le CITE sera dès 2019 reconverti en une prime versée à la clôture des travaux.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. sab97222 9 octobre 2017 - 8 h 37 min

    C’est fou ce que les gouvernements successifs peuvent sabrer les petits avantages des français. ça dégoûte.