Factures énergétiques : Une nouvelle prime « économie d’énergie » annoncée

Bien que le quinquennat touche à sa fin, un nouveau décret vient d’être publié au Journal officiel. Portée par la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie Ségolène Royal, une nouvelle prime financière « économie d’énergie » vient de voir le jour. Cumulable avec le crédit d’impôt transition énergétique, elle devrait permettre à un certain nombre de foyers de renouveler et moderniser leurs équipements de chauffage.

nouvelle aide facture energetique

Une aide financière pour rénouveller votre dispositif de chauffage

Alors qu’en France 12 millions de Français peinent à payer leurs factures de chauffage et bien que l’aide apportée par le Chèque énergie, venu en remplacement des tarifs de première nécessité pour l’électricité et le gaz soit bénéfique, l’installation de systèmes de chauffage plus performants et plus écologiques resterait le but à atteindre.

La nouvelle prime « économie d’énergie » qui vient donc en complément du crédit d’impôt transition énergétique avec lequel elle est cumulable, va permettre aux foyers selon leurs ressources, de s’équiper d’un nouveau dispositif de chauffage plus durable mais également plus économique.

Comprise selon les changements entrepris dans une fourchette allant de 50€ à 1 300€, cette aide sera limitée dans le temps, ainsi toute demande devra être déposée impérativement avant le 31 Mars 2018.

Il est par exemple indiqué que le remplacement d’un dispositif de chauffage ancien par une chaudière neuve fonctionnant au gaz ou au fioul et à haute performance énergétique permettrait d’obtenir au moins 800€ de prime. Dans le cas d’une chaudière neuve haute performance et fonctionnant au bois, le montant maximum pourra être attribué, à savoir 1 300€.

Toutefois de plus petits travaux comme l’installation d’un système de programmation centralisé pour radiateurs électriques offriraient quant à eux tout de même 100€ de prime sur leurs montants.

Selon une étude du ministère de Ségolène Royal, 45% des ménages français seraient éligible à ce nouveau dispositif financé par les fournisseurs d’énergie.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !