Précarité énergétique : 12 millions de Français dans la difficulté

Selon l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) près de 12 millions de personnes en France auraient actuellement des difficultés plus ou moins importantes à payer leurs factures de gaz et d’électricité. Il semblerait d’ailleurs que le « Chèque énergie » mis en place récemment par le gouvernement à travers la loi de transition énergétique, ne change pas grand chose à cette situation.

12 millions de francais dans la difficulte face a leurs factures d energie

12 Millions de Français dans la difficulté

Le constat est dur alors que les chiffres ne cessent de prendre de l’ampleur au fil des années. En France de plus en plus de ménages sont dans la difficulté face à des factures d’énergie dont la proportion par rapport à leur budget total mensuel ne cesse de grandir.

On compte ainsi environ 6 millions de foyers pour lesquels les dépenses énergétiques dépasseraient 10% des revenus, qui seraient équipés d’un mauvais système de chauffage ou encore qui subiraient un manque d’isolation. Plus d’1 million d’entre eux cumuleraient les deux problèmes malgré les aides récemment mises en place par l’état.

Des aides pas toujours efficaces

En toute logique, les foyers aux revenus les plus modestes sont également ceux qui reconnaissent avoir le plus de mal à payer leurs factures et ce malgré la mise en place du dispositif « Chèque énergie » concernant l’électricité et le gaz, inclus dans la loi de transition énergétique. Si celui-ci est actuellement à l’essai, il devrait être généralisé à tous les foyers remplissant les conditions dès 2018.

Pourtant, avec un montant compris entre 48 et 227 € par an dont la moyenne devrait avoisiner les 150 €, le « Chèque énergie » ne devrait pas réussir à combler l’ensemble des besoins. En effet, selon l’ONPE la somme nécessaire devrait plutôt être comprise entre 526 et 735 € par foyer et par an, mais surtout une importante politique de rénovation de l’habitat devrait être engagée sans quoi la lutte contra la précarité énergétique ne saurait être complète.

De ce point de vue, la loi prévoit un objectif de 500 000 logements rénovés par an à compter de 2017 ainsi que la mise en place de différentes actions de le cadre des Certificats d’Economies d’Energie (CEE) à l’image du dispositif Réduc’Isol qui propose de réaliser l’isolation des combles perdues pour 1 € seulement.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. Gabriel 22 novembre 2016 - 14 h 18 min

    Qu’ils bossent et arrêtent de faire la grève tous jours.
    L’assistanat mène à la pauvreté généralisée.
    Mettez la main à la pâte et vous aurez de quoi payer vos factures, l’argent ne tombe pas du ciel.