Taxe d’habitation : Vers une suppression totale en 2020 ?

Grande promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron, la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des foyers français entre en vigueur cette année. Prévue pour être mise en place par paliers en vue d’une pleine efficacité en 2020, il se pourrait finalement qu’elle soit entièrement supprimée à cette date. Ainsi grâce à une refonte de l’imposition locale, plus aucun Français n’aurait à s’en acquitter.

taxe habitation disparition

Bientôt plus de taxe d’habitation en France ?

En novembre prochain au moment du paiement de la taxe d’habitation, 80% des contribuables qui y sont assujettis verront son montant diminuer de 30%. En 2019 celui-ci sera abaissé de 65% pour disparaître totalement en 2020.

Mais malgré cette bonne nouvelle, nombreux sont ceux à contester cette réforme.

D’une part les maires invoquent le risque d’appauvrissement de leurs communes, lesquelles tirent une grande partie de leurs revenus de la taxe d’habitation, d’autre part les 20% de Français qui continueront à la payer soulignent l’injustice du prélèvement en l’état.

Une profonde refonte de l’impôt évoquée

Toutefois, à l’occasion du dernier vote du budget pour 2018, le gouvernement a fait part de son intention d’aller plus loin encore dans la réforme.

En réinventant totalement la fiscalité locale du pays, il se pourrait que l’exécutif parviennent à la suppression totale de la taxe d’habitation en 2020. Plus aucun contribuable ne la paierait alors.

Dans le même temps, la réforme des bases cadastrales avec la révision de la valeur locative utilisée pour le calcul des taxes d’habitation et foncière, devrait être entamée. Celle-ci pourrait d’ailleurs avoir un impact beaucoup plus important sur les finances des Français.

L’indice de valeur locative représente en effet la somme moyenne qu’un propriétaire peut percevoir en louant son bien sur un an. Cependant celui-ci n’a pas été revu depuis sa création … en 1970.

Ainsi, tandis que la suppression totale de la taxe d’habitation rétablirait une certaine équité, la révision de la valeur locative permettrait aux communes de continuer à se financier correctement. Reste à voir dans les mois à venir si cette hypothèse se confirme.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !