Comment reconnaitre le moustique tigre et ne pas se faire piquer

Si l’été est synonyme de soleil, de repos et de plage, cette période de l’année est aussi celle des moustiques et parmi les diverses espèces recensées en France, il y en a une dont il faut particulièrement se méfier. Il s’agit du moustique tigre pouvant transmettre des virus dangereux tels que le chikungunya ou encore la dengue.

Aussi nous vous avons préparé ce petit dossier qui vous en apprendra un peu plus sur cet insecte qui d’ici 2030 aura colonisé toute la France.

reconnaitre moustique tigre

Ce qu’il faut savoir sur le moustique tigre pour ne pas se faire piquer par lui

1. Une espèce facilement identifiable et présente en milieu urbain

Surtout présent en milieu urbain, il est facilement reconnaissable. Outre son léger bourdonnement, cet insecte se caractérise par des rayures blanches et noires. Son aspect le rend ainsi facilement identifiable.

2. Il est petit et discret

Ce moustique est tout petit et plutôt discret. Il mesure en moyenne entre 1 à 1,5 cm. On peut néanmoins s’en protéger car il est assez lent, ce qui laisse le temps de le réduire à néant lorsqu’on l’a repéré.

3. Un moustique diurne

Si les moustiques ont souvent l’habitude de pointer le bout de leur nez pendant la nuit, il n’en est rien pour cette espèce. En effet celui-ci est surtout actif en journée, plus particulièrement au lever du jour, moment où il est le plus agressif. Il faut néanmoins faire attention car il peut aussi vous piquer la nuit.

4. Attention à la citronnelle et à l’eucalyptus citronné

Il est attiré par certaines fragrances. Contrairement à ses homologues, ce dernier n’est pas chassé par les odeurs de la citronnelle et de l’eucalyptus citronné. Bien au contraire, celui-ci est attiré par celles-ci. Prenez donc bien soin d’acheter un répulsif fonctionnant sur ce type de moustique.

5. Attention aux eaux stagnantes

Si vous avez des pots de fleur sur le bord de votre fenêtre, un petit étang dans votre jardin ou encore un arrosoir plein d’eau, sachez que c’est surtout vers ces zones que ce moustique se trouve. En effet, il a besoin d’eau stagnante pour se reproduire.

6. Il est porteur de maladies

Il peut porté en lui des maladies qu’il transmet lors de ses piqûres. On a recensé des cas de Chinkungunya et de Dengue. La salive de cet insecte peut également transmettre des douleurs articulaires ainsi que des montées de fièvre. Alors si vous avez été piqué, rendez-vous chez votre médecin. N’attendez pas car la maladie ne se déclare qu’entre 4 à 7 jours après la piqûre.

7. Continuer de vous protéger après avoir été piqué

Les maladies véhiculées par ce moustique sont contagieuses, il est donc important de se méfier des nouvelles piqûres, car un autre moustique pourrait vous piquer et ainsi devenir porteur de la maladie qui vous a été transmise par un de ses semblables.

8. Protégez votre peau avec un répulsif

Si vous avez repéré un moustique tigre dans votre environnement ou que vous soupçonner sa présence, n’hésitez pas à protéger votre peau avec un répulsif. Demandez conseil à votre pharmacien, il saura quel produit vous recommander pour les éloigner.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !