Baisse du prix des péages : comment profiter de la réduction de 30 % ?

Dès le 1er février 2019, les usagers de l’autoroute pourront bénéficier de 30 % de réduction sur leurs trajets habituels. Mais contre toute attente, cette bonne nouvelle arrive en même temps qu’une augmentation des prix de base aux péages. Du coup, beaucoup d’automobilistes sont perdus : leur itinéraire leur coûtera-t-il plus ou moins cher ? Voici les informations à connaître pour profiter de la réduction des tarifs, qui ne s’applique pas dans tous les cas.

Comment réduire de 30 % ses dépenses en péage ?

Un abonnement télépéage dédié aux plus fidèles

Dans les annonces de changements au 1er février 2019, les automobilistes ont pu voir que les péages allaient augmenter de 1,86 % en moyenne. L’année dernière, à la même période, on avait observé une inflation de 1,55 %. Les prix semblent donc s’envoler, ce qui pourrait à nouveau déclencher la grogne des consommateurs.

Pour éviter de créer trop de tensions, les opérateurs d’autoroutes ont accepté de faire un « geste commercial », selon les informations du journal Le Figaro Économie. En effet, pour tous ceux qui font au moins 10 allers et retours similaires dans le mois, la note baissera de 30 %.

Par exemple, un conducteur qui payait avant 60 € ses dix trajets entre Nîmes et Montpellier n’aura plus que 43,40 € à dépenser, avec cette nouvelle disposition. Cependant, pour en bénéficier, il faudra souscrire un abonnement télépéage spécifique.

Si vous en avez déjà un, vous devrez le résilier et demander un nouveau badge. Sur le site des sociétés d’autoroute, il vous suffira de préciser votre trajet habituel, que vous faites plus de 10 fois par mois. Vous renseignerez le péage d’entrée ainsi que la sortie et vous aurez une réduction de 30 % sur l’ensemble de ces trajets. Le nouvel abonnement vous sera facturé 2,50 € maximum, et vous devriez recevoir votre nouveau badge en quelques jours.

En pratique, après avoir reçu et mis en place votre badge, vous payerez normalement les 10 premiers allers et retours, sans la fameuse réduction de 30 %. Celle-ci s’appliquera dès le trajet suivant, avec un remboursement rétroactif du trop-perçu sur les trajets suivants.

Les voitures et motos pourront accéder au dispositif, mais pas les camions et les véhicules de société.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !