Projet de loi de finances 2018 : Quels changements pour votre budget ?

Ce mardi 24 octobre les députés français ont en partie voté le projet de loi de finances pour 2018. Les mesures qu’il contient comme la fin de la taxe d’habitation pour 80% des ménages ou la mise en place d’une « flat-tax » à 30%, devraient directement impacter le budget des Français bien que de différentes façons selon leur situation, et ce dès le début de l’année prochaine.

projet loi finances

Taxe d’habitation, prélèvement unique et taxation du carburant

Bien que le texte doive encore être soumis à l’approbation du Sénat au mois de décembre prochain, les députés ont adopté en partie le projet de loi de finances pour 2018. Celui-contient notamment quelques nouveautés concernant les impôts et taxes qui vous seront peut-être réclamés.

1. Suppression de la taxe d’habitation pour 80% des Français

La réforme est simple et concerne la grande majorité des Français puisque la taxe d’habitation va disparaître de façon progressive sur les trois années à venir pour 80% des contribuables. Dès 2018 vous pourrez bénéficier de 30% de baisse sur le montant de votre impôt sous réserve que votre revenu fiscal de référence (RFR) ne dépasse pas :

  • 27 000€ de RFR pour une personne seule (abattement de 10% compris)
  • 43 000€ de RFR pour un couple
  • 49 000€ de RFR pour un couple avec un enfant

Les années 2019 et 2020 devraient voir l’entrée en vigueur des deux paliers suivants afin d’aboutir à une exonération la même année pour les foyers concernés.

2. Le prélèvement forfaitaire unique

Dès le 1er janvier 2018 le prélèvement forfaitaire unique encore appelé PFU ou flat-tax sera appliqué à tous les revenus du capital à hauteur de 30%. En remplacement des prélèvements sociaux et de l’imposition au barème de l’impôt sur le revenu, celui-ci s’appliquera également aux intérêts de l’assurance-vie au delà de 150 000€.

Ne sont toutefois pas concernés les Livrets A et Livrets de développement durable (LDD) toujours détaxés, l’épargne salariale et les plans d’épargne en actions (PEA) ainsi que les assurances-vie en dessous de 150 000€ d’encours ou 300 000€ pour un couple.

De même et bien que les futurs plans d’épargne logement y soient soumis, les PEL conclus avant le 1er janvier 2018 ne se verront pas appliquer le PFU.

3. Hausse des taxes sur les carburants

Comme initié par le précédent gouvernement de François Hollande et annoncé par l’actuel président de la République Emmanuel Macron, les taxes sur les carburants vont continuer à progresser pendant toute la durée du quinquennat.

Les automobilistes peuvent d’ores et déjà compter sur 15 centimes d’augmentation sur les prix de l’essence et 31 centimes sur les prix du gazole.

4. L’ISF se transforme IFI

L‘impôt de solidarité sur la fortune va devenir l’impôt sur la fortune immobilière et se concentrer comme son nom l’indique sur le patrimoine immobilier des contribuables concernés. Ces derniers se verront appliqué l’impôt dès 1,3 million d’euros de patrimoine, avec toujours 30% d’abattement sur la valeur de la résidence principale.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !