Taxe d’habitation 2018 : les plafonds pour l’exonération sont connus

Alors que l’exonération de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages français compte parmi les nombreuses promesses de campagne du candidat Macron, cette mesure se met progressivement en place. Ainsi, Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics a dévoilé mercredi 13 Septembre 2017 les plafonds de revenus qui seront pris en compte pour bénéficier ou non de l’exonération de la taxe d’habitation.

Allez-vous bénéficier de l’exonération de taxe d’habitation ?

Exonération de la taxe d’habitation : moins de bénéficiaires que prévu ?

Considérée comme l’une des grandes promesses d’Emmanuel Macron pendant la campagne à l’élection présidentielle, l’exonération de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages français est très attendue.

Aussi, de nombreux ménages attendaient avec impatience la révélation des seuils retenus pour bénéficier ou non de cette mesure. Leur attente a pris fin puisque Gérald Darmanin les a dévoilés devant le club de l’économie du Monde.

Ainsi, pour ne plus payer de taxe d’habitation, il faudra avoir un revenu fiscal de référence de moins de 27 000 € pour une personne seule, de moins de 43 000 € pour un couple sans enfant et de moins de 54 000 € pour un couple avec un enfant, toute demi-part supplémentaire comptant pour 6 000 € environ.

Ces seuils ont étonné puisqu’ils ne correspondent pas véritablement aux promesses d’Emmanuel Macron : son programme prévoyait une exonération dès 20 000 € de revenu fiscal de référence pour une personne seule, dès 40 000 € pour un couple sans enfant et dès 60 000 € pour un couple avec deux enfants.

Avec les nouveaux seuils annoncés par Gérald Darmanin, un nombre plus important de personnes pourrait être exonéré de taxe d’habitation (ou voir l’impôt diminuer).

Reste à savoir si les annonces faites par Gérald Darmanin correspondent à une première vague de bénéficiaires ou à l’ensemble des contribuables pouvant prétendre à une exonération de la taxe d’habitation. Rappelons effectivement qu’en juillet, le gouvernement avait annoncé que cette mesure s’appliquerait en trois temps : 2018, 2019 et 2020.

Si l’on s’en réfère à ces mêmes déclarations d’août, ces plafonds devraient permettre à 17 millions de ménages de voir leur taxe d’habitation diminuer de 30 %. Un bon début…

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !