Surconsommation de carburant : Comment trouver d’où vient le problème ?

Avec la remontée des tarifs des carburants en France, il est plus que temps de vous interroger sur une possible surconsommation de votre véhicule. Alors que vos habitudes de conduite n’ont pas changé vous passez ces derniers temps plus souvent à la pompe et donc, vous dépensez plus d’argent. Quelques petits conseils et points de vérification pourront donc vous être utiles afin de trouver d’où vient le problème.

que faire en cas de surconsommation d essence

Quelles sont les causes habituelles de surconsommation de carburant ?

Un véhicule qui se met tout à coup à consommer plus de carburant alors que vous ne faites pas plus de route et qu’il n’est pas plus chargé que d’habitude, vous coûte plus d’argent et a sans doute besoin d’une petite révision. Avant de vous rendre chez le garagiste, voici quelques points que vous pouvez rapidement et simplement vérifier vous-même.

1. Pneus sous-gonflés

Selon les spécialistes, les pneus sous-gonflés sont la première cause de surconsommation de carburant pour les automobiles. Les pneus hiver ou tous-terrains sont généralement plus sensibles à l’usure, n’hésitez donc pas à remonter vos modèles été ou 4 saisons, si possible étiquetés A ou B concernant l’énergie.

La pression des pneus est également primordiale en matière de consommation mais aussi de sécurité. Veillez environ une fois par mois à la contrôler grâce aux informations constructeurs. Notez toutefois qu’un pneu bien gonflé rend souvent une voiture moins confortable, on ne peut pas tout avoir !

2. Filtre à air en mauvais état

Le filtre à air de votre automobile surtout en été et par temps sec, est une pièce particulièrement sollicitée mais aussi relativement facile à contrôler et à changer le cas échéant, tout dépend en fait de l’espace disponible sous votre capot.

Spécialement dans le cas des moteurs essence, GPL et GNV, pensez à le vérifier car une fois encrassé, votre voiture non seulement consomme plus, mais elle pollue également plus et subit une perte de puissance parfois remarquable.

3. Attention aux accessoires

Vous n’êtes peut-être pas sans savoir si votre voiture en est équipée, que la climatisation demande beaucoup de carburant surtout si vous l’utilisez souvent et pour faire baisser la température de plusieurs degrés. Si possible et si vous en voyez l’utilité, choisissez une couleur d’habitacle claire qui chauffera moins, garez-vous toujours à l’ombre et préférez ventiler le véhicule toutes fenêtres ouvertes en roulant.

Les accessoires électriques sont également énergivores à l’image des rétroviseurs, lunettes et sièges chauffants qu’il vaut mieux utiliser avec modération. De la même façon les phares pourront être évités en milieu urbain déjà éclairé au profit des veilleuses qui consomment moins d’électricité provenant de l’alternateur lequel est entraîné par le moteur, qui en cas de difficulté, va encore une fois consommer plus d’essence.

Enfin les éléments de toit comme les galeries, barres et coffres font perdre en aérodynamisme et freinent votre véhicule qui consomme plus. De la même façon le poids, celui du réservoir plein, de la roue de secours ou encore de ces accessoires à des conséquences sur l’optimisation de la consommation. Pensez à démonter le coffre en dehors des périodes d’utilité, ne remplissez pas forcément votre réservoir en entier et peut-être même pourriez-vous remplacer votre roue de secours par des bombes anti-crevaison ?

la climatisation consomme de l essence

4. Allumage et carburation

Au moins tous les 30 000 km et surtout pour les voitures à essence fabriquées avant 1991 et équipées d’un carburateur, pensez à faire vérifier les réglages d’allumage et de carburation. Des fumées d’échappement noires ou bleues (carburation trop riche ou consommation excessive d’huile), des ratés à l’allumage ou une perte de puissance impromptue doivent vous alerter.

Si votre véhicule est un diesel et qu’il fume noir il est important là encore de faire vérifier la qualité de sa carburation de même que l’état de la vanne de recirculation des gaz d’échappement qui ne doit pas être encrassée.

En général de tels ajustements coûtent moins de 100€ chez votre garagiste à l’occasion d’un rendez-vous rapide.

5. L’huile trop visqueuse

Si elle est conseillée pour les anciens moteurs, une huile trop visqueuse à chaud peut entraîner une surconsommation de carburant. Si vous rencontrez ce problème, vous pouvez toujours utiliser une huile plus fluide sans oublier les recommandations constructeurs. Privilégiez les types 5W30 ou 0W30 sans jamais descendre sous les préconisations constructeurs minimales. Dans le doute renseignez-vous auprès d’un professionnel.

À ce propos n’oubliez pas que la vidange doit être effectuée tous les 10 000 km maximum.

6. Les bougies

Les bougies d’allumage doivent être contrôlées au minimum tous les 60 000 km spécialement en ce qui concerne les moteurs GPL et au gaz naturel compressé. Toutefois en cas de signes de faiblesse, n’hésitez pas à soulever le capot afin d’en contrôler vous-même l’état.

Si elles sont encrassées, retirez-les avec l’outil dédié et nettoyez-les délicatement, en effet les bougies sont particulièrement fragiles. Les électrodes pourront également être rapprochées (afin de respecter l’écart constructeur généralement de 0.7 à 1.5 mm) et la zone nettoyée au nettoyant frein en aérosol. Un solvant sec et un chiffon pour l’extérieur puis un coton-tige pour le fond du puits de bougie pourront aussi être utilisés.

7. Le bon état des freins

verifier etat des plaquettes de frein

Il arrive parfois qu’un des quatre freins reste en partie serré alors que vous conduisez ce qui entraîne logiquement une plus grande consommation de carburant. Afin de vérifier qu’aucun de vos freins n’est grippé levez votre voiture sur un crique puis faites tourner chaque roue à la main, celle-ci doivent bouger librement.

Si l’une d’elles accroche, procurez-vous un nettoyant pour freins ou un solvant en bombe qui peuvent être efficaces sans démontage. Dans le cas ou les choses ne s’amélioreraient pas, il faudra penser à changer vos plaquettes par paires et par essieu.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !