Ramonage cheminée obligatoire : Combien ça coûte et comment faire ?

À l’approche de l’hiver ils ont de plus en plus de travail pour préparer les conduits des cheminées aux prochaines flambées. Les ramoneurs sont en effet en plein pic d’activité cet automne, mais combien coûte leur intervention et est-elle vraiment obligatoire chaque année ? Quelles sont les clauses des assurances en cas de sinistre si le ramonage n’a pas été effectué ou si vous l’avez fait vous-même ?

tout savoir sur le ramonage de votre cheminée

Pourquoi et comment faire ramoner votre cheminée

Le ramonage d’un conduit de cheminée est en réalité un nettoyage en profondeur qui va permettre de débarrasser le conduit de la suie et du goudron accumulés au cours de l’hiver précédent afin de sécuriser les prochains feux de cheminée. En effet afin de limiter les risques d’incendies et d’intoxications au monoxyde de carbone, cette opération est obligatoire au moins une fois par an.

1. Le ramonage une précaution obligatoire

Cette obligation est stipulée par une Ordonnance de Police datée du 5 mai 1974 qui précise que les conduits de cheminée doivent être ramonés deux fois par an (dont au moins une fois pendant la période d’utilisation) alors que cette charge incombe au propriétaire ou locataire utilisateur de ladite cheminée.

Le règlement sanitaire départemental type qui peut varier en fonction des communes, rappelle cette obligation qui pourra être ramenée à un seul ramonage par année, bien que celui-ci reste obligatoire.

Le non-respect de cette réglementation peut valoir une amende de troisième classe dont le tarif maximum est de 450€. Pour en savoir plus, renseignez-vous en préfecture ou auprès de la mairie de votre domicile.

2. Un document utile à votre assureur

En cas de sinistre, votre assureur ne vous réclamera pas forcément de certificat de ramonage dans la mesure ou le conduit de cheminée est en bon état. Toutefois, si le feu de cheminée fait des victimes ou si un défaut est constaté, votre responsabilité civile pourra être engagée sans la présentation de ce certificat qui prouve que l’entretien nécessaire a été réalisé.

3. Faire appel à un professionnel certifié

S’il est vrai que vous pouvez effectuer un ramonage efficace de votre cheminée vous-même, seul un professionnel certifié par l’Organisme professionnel de qualification et de classification du bâtiment (OPQCB) pourra vous délivrer l’attestation officielle avec mention du ou des conduits ramonés et précisant qu’ils sont vides sur toute la longueur.

À noter que ce professionnel devra également être inscrit au registre du commerce et vous facturera de 40€ à 80€ son intervention en fonction de la nature de votre équipement de chauffage et de votre région d’habitation.

4. Le cas des bûches de ramonage vendues en magasin de bricolage

Elles sont vendues en grandes surfaces et en magasins de bricolage et proposent elles aussi un certificat de ramonage. Cependant, si les bûches de ramonage peuvent entre utiles en complément du ramonage mécanique, les produits chimiques qu’elles contiennent ne sont pas suffisants pour nettoyer entièrement un conduit.

De plus le certificat de ramonage vendu avec le dispositif ne possède aucune valeur ni aux yeux de la loi ni aux yeux des assurances.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !