Inondations, intempéries, sinistres : Comment faire pour être bien indemnisé par votre assurance ?

Après les terribles inondations et les crues dévastatrices connues ces derniers jours par une grande partie de la France, le premier ministre Manuel Valls vient d’annoncer que l’état de catastrophe naturelle serait prononcé pour un certains nombre de départements et de communes dès demain en conseil des ministres.

Toutefois, un fond d’urgence de plusieurs millions d’euros est d’ores et déjà en cours de déploiement afin de palier aux délais de remboursement des assurances qui toutefois se sont engagées de leur côté à simplifier les démarches et à rembourser rapidement les assurés.

Justement, quels sont les bons réflexes à avoir pour être indemnisé au mieux par votre assureur lorsque vous êtes victime d’une intempérie.

innondations intemperies assurance

1 – Contactez votre assureur dès que possible

Dès lors que vous constatez un dégât sur l’un de vos biens qu’il s’agisse de votre maison ou de votre voiture, prenez contact avec votre assureur. Appelez-le, envoyez-lui un mail ou utilisez les nouvelles applications dédiées, mais ouvrez un dossier au plus vite ; la date, la nature du sinistre et les démarches à entreprendre suffiront pour cela.

Si dans le cas d’un décret de catastrophe naturelle comme ce devrait être le cas pour les crues que la France vient de connaître le délai est porté à 10 jours, sachez que vous aurez en général 5 jours pour déclarer les dégâts. Une fois ce délai dépassé votre assurance pourra refuser de montrer un dossier ou moins bien vous rembourser.

2 – Ne touchez à rien ou prenez des photos

Même s’il est fort probable qu’il s’agisse de votre première idée, ne nettoyez, ne réparez et ne remplacez rien avant le passage de votre expert assureur. Il aura besoin de constater par lui-même les dégâts afin d’évaluer les remboursements à venir. Toutefois, en cas d’extrême urgence, prenez des photos avant de faire quoi que ce soit.

3 – Regroupez, conservez et protégez vos factures d’achat

La prévoyance pourra également vous être utile en cas d’intempérie. Dès que vous faites un achat d’électroménager, de mobilier ou de high-tech, n’oubliez pas de scanner, de copier, de photocopier, ou de sauvegarder en tous cas de conserver les factures.

Sachez cependant qu’une sorte de décote, généralement autour de 10% par an pour les meubles avec un maximum de 80% et de 25% chaque année pour l’électronique ou le numérique, leur sera appliquée. Par sûre donc que vous récupériez votre argent, néanmoins pour en obtenir au moins une partie il vous faudra présenter les factures de vos acquisitions.

catastrophes naturelles

4 – Pensez à la garantie de remboursement « à neuf » pour votre habitation

Si son coût représente quelques dizaines d’euros supplémentaires sur votre facture d’assurance habitation à l’année, cette option remboursement « à neuf » pourrait bien tout changer. En effet pour les parquets, carrelage, papiers peints et autres revêtements de maison ou d’appartement, il existe aussi une décote.

Souscrire à cette option, permet comme son nom l’indique d’être remboursé au prix d’achat.

5 – Vous trouvez votre remboursement sous évalué ? Vous pouvez contester

Quel que soit le préjudice que vous ayez subit, votre assureur devra vous faire sa proposition d’indemnisation dans les trois mois qui suivent votre prise de contact. La plupart du temps cela dit, l’offre sera déposée dans le mois suivant la catastrophe.

Si vous jugez que cette offre est en deçà de ce que vos biens valaient avant les intempéries, vous avez toujours la possibilité de contester la proposition de votre assureur. Les associations de consommateurs, services bancaires d’aide juridique et experts indépendants pourront alors vous être d’un précieux secours.

Toutefois, ces procédures sont longues et complexes face à des entreprises qui connaissent leurs droits. De plus, rien ne dit que vous obtiendrez gain de cause.

Quoi qu’il en soit, prenez vos précautions en amont avec la sauvegarde des preuves d’achat de vos biens quels qu’ils soient, vérifiez bien les clauses de vos contrats d’assurances habitation et automobile avant d’en avoir besoin et suivez ces conseils si vous deviez en avoir besoin.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !