Déconfinement dès le 11 mai : dans quels cas l’attestation de déplacement est encore obligatoire ?

La date est désormais présente dans tous les esprits : le déconfinement en France commencera à partir du 11 mai 2020. Mais cela ne signifie pas que tout sera permis, bien au contraire : les gestes barrières devront être renforcés et, par ailleurs, le Gouvernement précise qu’il faudra continuer à éviter de se déplacer. Il n’y aura normalement plus besoin d’attestation pour les sorties simples comme aller faire ses courses, mais celle-ci restera nécessaire dans certains cas : quand la remplir ?

Il faudra encore remplir une attestation après le déconfinement pour les déplacements de plus de 100 km

Une attestation pour les déplacements de plus de 100 km

À compter du 11 mai, vous pourrez vous rendre au supermarché, à votre travail ou encore aller voir des proches sans devoir remplir d’attestation dérogatoire. Cependant, le déconfinement ne sera pas total, car les déplacements au-delà de 100 km sont globalement interdits. Si vous devez en effectuer un, il faut à nouveau remplir une attestation et pouvoir justifier d’un motif sérieux.

Quand il a présenté son plan de déconfinement devant l’Assemblée mardi 28 avril, le Premier ministre Édouard Philippe a bien précisé que l’attestation devra être remplie pour tout trajet de plus de 100 km. Celui-ci pourra uniquement être motivé par les raisons suivantes :

  • Un motif impérieux
  • L’aide à des proches ou des membres de la famille
  • Les déplacements professionnels indispensables

Plus concrètement, ce sont les déplacements interdépartementaux et interrégionaux que l’État souhaite limiter, afin d’empêcher au virus de se propager rapidement sur tout le territoire. En vue d’éviter tous les déplacements de ce type, le ministre a annoncé qu’il allait continuer à « exiger une réservation obligatoire dans tous les trains » (TGV ou non) pour inciter autant que possible les Français à rester chez eux, sachant que le nombre de trains restera lui aussi réduit.

Dans son allocution, le Premier ministre a également été prudent : le déconfinement tel que décrit aura lieu si et seulement si tous les feux sont au vert. Si le virus se propage davantage ces prochaines semaines, les mesures risquent d’être encore plus strictes, à échelle locale ou nationale.

À titre d’exemple, même si le jeudi de l’Ascension reste férié, Édouard Philippe insiste et précise qu’il ne s’agira pas de partir en dehors de son département pour un week-end prolongé à ce moment.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !