Rentrée scolaire : Comme faire prendre un bon rythme de sommeil aux enfants ?

La rentrée est arrivée et quelques 12 millions d’élèves ont à nouveau pris le chemin de l’école ce jeudi 1er Septembre, certains plus facilement que d’autres. Après deux longs mois de vacances, comment faire pour que les enfants retournent à l’école sans être fatigués et reprennent un rythme de sommeil régulier ?

comment reprendre le rythme de sommeil pour les enfants

Comment donner un bon rythme de sommeil à un enfant

En tant qu’adulte, lorsque la fatigue se fait sentir il est simple de prendre l’initiative d’aller se coucher plus tôt. En général cela suffit pour qu’en un jour ou deux le réveil soit moins difficile.

Pourtant du côté des enfants et spécialement des plus jeunes, c’est une autre histoire. Toujours en quête d’aventure, ils ne veulent jamais s’arrêter et sont encore difficilement capables de réguler eux-même leur sommeil.

Afin de les aider à reprendre un rythme plus compatible avec les horaires de l’école, voici quatre conseils à appliquer sans modération.

1 – Le coucher plus tôt

Voilà qui n’est pas forcément une chose facile, mais mettre les enfants au lit plus tôt le soir ne peut que les aider à bien se lever le lendemain matin. Si l’idéal est de commencer quelques jours avant la rentrée, il n’est pas trop tard pour prendre de bonnes habitudes d’autant que cette première semaine est courte avec seulement deux jours d’école.

Le meilleur moyen d’amener un enfant à se coucher plus tôt est de l’envoyer au lit tous les jours avec 10 ou 15 minutes d’avance par rapport à la veille jusqu’à atteindre l’heure idéale. Les activités bruyantes, sportives et les écrans seront à éviter absolument au moins une heure avant.

reveil matin

2 – Lui permettre de bien se dépenser le matin

Si vous voulez que votre enfant arrive à se coucher tôt le soir, il est nécessaire qu’il soit assez fatigué pour ça. Une bonne solution reste de lui permettre de se dépenser dès les premières heures de la matinée avec des activités sportives, physiques mais aussi intellectuelles qui le stimuleront les jours où il n’y a pas école.

Pour le reste de la semaine, pensez à l’inscrire à une activité extra-scolaire qui lui permettra de se faire des amis et d’évacuer le trop-plein d’énergie.

Attention toutefois s’il fait encore la sieste à ce qu’elle ne soit pas trop longue et n’empiète pas sur le repos de la nuit.

3 – S’adapter à son rythme 

S’il est important qu’il se couche tôt afin d’être en forme, il faut aussi savoir respecter le rythme propre de chaque enfant et ne pas s’imaginer que le mettre dans son lit lui fasse aussitôt fermer les yeux. Prévoyez une plage horaire d’environ trois quarts d’heure au cours de laquelle il pourra se détendre, vous raconter sa journée et commencer à appréhender sa nuit.

S’il s’endort tôt c’est très bien, mais si ce n’est pas le cas, cela vous laisse une marge pour lui indiquer qu’il va être temps, bientôt, de fermer les yeux. Inutile d’être trop stricte, vous risqueriez de le braquer peut-être pour plusieurs soirées d’affilée.

4 – Accompagner votre enfant

Le mimétisme est un autre bon moyen pour que votre jeune enfant ait envie de se coucher tôt. Aussi, avancez vous-même le moment de vous mettre au lit. Avec la rentrée, la reprise du rythme du travail et des horaires plus difficiles à tenir, il ne fait aucun doute que cela vous sera bénéfique.

Pourquoi alors ne pas dîner un peu en avance le soir, se coucher tôt et se lever un peu plus tôt afin d’avoir du temps devant vous en famille chaque matin ? Vous pourrez en profiter par exemple pour faire un bon petit déjeuner avec des mini-croissants au Nutella maison.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !